Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelles technologies

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Nouvelles technologies    Dim 30 Nov - 15:03





En navigant sur le web on peut se rendre compte de l’importance que prend la recherche. Ainsi que
l’émergence de nouvelles technologies, donc les applications son peu connues… C’est la raison de ce
Topic, révéler les Nouvelles technologies et faire connaitre les nouveautés pour geeks de demain …

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>


Dernière édition par ClauD.31 le Mer 18 Mai - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Dim 30 Nov - 15:21


Des puces plein les caleçons !!!
Sous-vêtements connectés pour Geeks coquins




Durex nous sort un petit coup marketing dont la marque a le secret en commercialisant
des sous-vêtements très particuliers que vous pouvez contrôler à l'aide de votre smartphone.
Surfant sur l'essor continu des smartphones, les objets connectés connaissent un succès grandissant.
Et il n'a pas fallu attendre longtemps avec que l'industrie du sexe cherche à obtenir sa part du gâteau.
Durex a ainsi saisi l'occasion de faire parler de lui en proposant des sous-vêtements dotés de petits
éléments vibrants qui sont censés reproduire la douce caresse de votre partenaire. Ce dernier, équipé
de son smartphone, reproduit à distance le geste, sur l'écran de son terminal.
Ces « Fundawear » peuvent prendre la forme d'un boxer, d'une culotte ou d'un soutien-gorge,
pour des prix qui ne sont pour le moment pas connus.
Et quoi de mieux qu'une petite vidéo pour vous faire une idée de cette invention très geek ?



article de Frédéric Cuvelier par clubic.com et relayé par  SOS-planete

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>


Dernière édition par ClauD.31 le Dim 30 Nov - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3776
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 41
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Dim 30 Nov - 15:29

Claudio c'est malin ! Orné va vouloir m'acheter ça maintenant....
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Dim 30 Nov - 15:34




_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3776
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 41
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: SAVIEZ-VOUS QU’IL EXISTE DE VRAIES VOITURES VOLANTES?   Lun 1 Déc - 10:13

VOITURES VOLANTES: ELLES EXISTENT VRAIMENT!



SAVIEZ-VOUS QU’IL EXISTE DE VRAIES VOITURES VOLANTES?

Voici trois modèles différents d’automobiles volantes qui volent vraiment!



La Terrafugia, la voiture avion – décollage horizontal

Woburn, MA le 3 Juin 2009: Terrafugia, Inc. a réussi avec succès le programme d’essai en vol mis au point pour la voiture avion Terrafugia. Après avoir été surnommée la voiture volante, laTerrafugia a terminé son premier vol historique le 5 Mars 2009, avec 27 vols supplémentaires effectués par la suite.



Le vol Moller Skycar – décollage vertical

Le créateur de voitures volantes Paul Moller a obtenu des fonds pour que sa voiture / son avion hybride puis aller sur les routes et dans les airs en 2014. En se joignant à une entreprise extérieure et en délocalisant la production en Chine, le groupe Moller basé en Californie a dit que la science-fiction allait devenir réalité.



L’Aeromobil!

Une voiture volante incroyable qui a été développée pour permettre aux gens de survoler les embouteillages et on peut conduire ce véhicule sur ​​des routes normales et il peut également voler comme un avion biplace, car il est capable de décoller et d’atterrir.



Source : Swagactu

* * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Mar 2 Déc - 21:03


Quand la chirurgie des mains multiplie les prouesses



Grâce aux progrès des prothèses robotisées et aux greffes,
la perte d'une main ne condamne plus à un handicap définitif. 
Pour la première fois un patient a même recouvré le sens du toucher.


Cet article est extrait de Sciences et Avenir 811 LIRE L'ARTICLE COMPLET --> ICI

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Jeu 4 Déc - 18:31


Moteurs de recherche


Un moteur de recherche est une application web permettant de retrouver des ressources (pages web,
articles de forums Usenet, images, vidéo, fichiers, etc.) associées à des mots quelconques.
 Certains sites web offrent un moteur de recherche comme principale fonctionnalité ;
 on appelle alors moteur de recherche le site lui-même
 (Google Video par exemple est un moteur de recherche vidéo).
Instrument de recherche sur le web constitué de « robots », encore appelés bots, spiders,
crawlers ou agents qui parcourent les sites à intervalles réguliers et de façon automatique
 (sans intervention humaine, ce qui les distingue des annuaires) pour découvrir de nouvelles adresses (URL).
Ils suivent les liens hypertextes (qui relient les pages les unes aux autres) rencontrés sur chaque page atteinte.
 Chaque page identifiée est alors indexée dans une base de données,
 accessible ensuite par les internautes à partir de mots-clés.
Source : Wikipédia

Liste de moteurs de recherche:






Moteurs de recherche assurant la confidentialité des recherches 

DuckDuckGo
Ixquick  --------- Trop excellent -------------> https://www.ixquick.com/
Seek.fr
Kelseek
Yauba
Scandoo
YaCy (particularité : pair à pair) -------------->   http://yacy.net/fr/

Moteurs de recherche open-source 

DataparkSearch ( Recherche en intranet et site web )
OpenSearchServer
ElasticSearch
Grub
Lucene / Solr / Nutch
Constellio
Mnogosearch
Seeks
Sphinx
Whoosh
Xapian
YaCy (particularité : pair à pair)Zettair ( Intranet )                                             










Bien sûr il en existe d’autres. A vous de voir:)  Cordialement

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Ven 5 Déc - 21:59

Montres et bracelets connectés
Ces accessoires, bardés de capteurs, s'utilisent en complément d'un smartphone.
Pour en augmenter les fonctions ou enregistrer des données sur son activité physique.






A quoi servent-ils ?


Apparus massivement depuis un an, ces accessoires jouent la complémentarité avec les smartphones.
 Ils s’y connectent par le biais d’une application iOS ou Android, chaque marque d’appareil en ayant
 développé une ou plusieurs qui lui est propre. Les montres veulent jouer le prolongement
des smartphones en interagissant avec eux. Elles peuvent ainsi alerter leur utilisateur à l’aide d’un
 message sur le cadran. Prenant le plus souvent la forme de bracelets, les capteurs d’activités sont,
eux, destinés à "l’auto-évaluation". 

Qu’est-ce que "l’auto- évaluation" ?


Ce terme adapté de l’anglais "quantified self" définit la possibilité pour tout un chacun de calculer
 et d’enregistrer des données concernant son activité physique par le biais d’un capteur (ou "tracker").
 Les bracelets connectés ont cette vocation mais de plus en plus de montres l’intègrent,
outre les fonctionnalités évoquées plus haut. 

Qu’évaluent exactement les capteurs d’activité ?


La palette d’informations collectées varie selon les marques et les équipements. Tous les capteurs
ont en commun l’évaluation du nombre de pas que l’on fait dans une journée
et celui des calories dépensées. Certains sont même censés évaluer la qualité de notre sommeil !
 Des modèles plutôt destinés au sport s’adaptent à notre activité physique en étant capables
 de distinguer si l’on marche, court, fait du vélo... Cela leur permet d’affiner leurs calculs. 



Comment fonctionnent-ils ?


Ces objets embarquent tous un détecteur de mouvements ou accéléromètre. En fonction du produit,
 il peut être plus ou moins perfectionné et détecter les mouvements selon plus ou moins d’axes.
Des appareils incorporent aussi un altimètre afin de déterminer le nombre d’étages que l’on monte dans
une journée. Depuis peu, il existe même des capteurs qui mesurent la fréquence cardiaque de l’utilisateur.
 Cette fonction, pour peu qu’elle soit fiable, peut se révéler précieuse dans le cadre d’une activité sportive. 

Peut-on les utiliser dans l’eau ?


Tous sont au moins "splash proof", c’est-à-dire qu’ils résistent aux projections d’eau
. Mais certains ne sont pas "waterproof", autrement dit résistants à l’immersion. Avant de s’équiper,
il convient de vérifier cette donnée, car on trouve sur le marché des bracelets qui supportent très mal
 l’humidité et d’autres utilisables en plongée jusqu’à ... moins 100 mètres !

Quelle est leur autonomie ?  


Là encore, les performances divergent. Celle des montres connectées excède rarement 48 heures,

 ce qui est leur principal problème technique. Le chargement de la batterie se fait généralement

 par un port microUSB ou pour certains modèles par un dock dédié. L’autonomie des bracelets

 connectés varie : 3 à 5 jours le plus souvent. Mais il existe des modèles à pile


© Betty Lafon

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
Speranza
Membre Actif
avatar

Masculin Cancer Buffle
Messages : 141
Date d'inscription : 16/11/2014
Age : 33

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Ven 5 Déc - 22:29

Une façon de plus pour traquer le moindre de nos mouvements, pour que l'on soit connecté a chaque instant et pour que nos libertés déja si minces soit un peu plus réduites...
Une belle betise ces bracelets, tout comme les nouveaux smartphones dont tout le monde rafole...
L'être humain ne se rends pas compte a quel point il est en train de se faire enfermer dans une spirale technologique qui l'espionne et l'isole... C'est désolant...

_________________
**  L'espoir, premier a naitre, dernier a mourir ... **
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Sam 6 Déc - 0:10

Tout à fait Speranza ce que tu dis, fait partir du plan du NOM.
Mais on ne peut pas vivre dans des cavernes et se vêtir de peau de bêtes pour le plaisir …




_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Sam 6 Déc - 14:12


Cicret : le bracelet qui transforme votre bras en écran

Cicret est un bracelet connecté. Un bracelet qui, au premier abord,
 ressemble à n’importe quel bracelet connecté du marché. Mais il dispose d’une particularité :
il transforme votre bras en écran.


Comment. de. quoi. ce. que ? Hein ?
 Tout simplement en insérant un pico-projecteur dans le bracelet.
 Celui-ci dispose également d’une puce bluetooth se connectant avec votre smartphone.
En bougeant votre bras, le pico s’active et grâce à huit capteurs longue portée,
 retransmet l’image sur votre avant-bras et détecte les mouvements de vos doigts.
Le tout est bien entendu waterproof et dispose du matériel classique des bracelets connectés,
c’est à dire gyroscope, accéléromètre, mémoire (32 ou 16 Go), etc.
Cet objet est français, comme vous pouvez le constater dans la vidéo.
Il est actuellement à l’état de prototype et ses créateurs aimeraient
 attirer l’attention du public et des investisseurs avec cette démo.




Source

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
Speranza
Membre Actif
avatar

Masculin Cancer Buffle
Messages : 141
Date d'inscription : 16/11/2014
Age : 33

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Sam 6 Déc - 16:14

ClauD.31 a écrit:
Tout à fait Speranza ce que tu dis, fait partir du plan du NOM.
Mais on ne peut pas vivre dans des cavernes et se vêtir de peau de bêtes pour le plaisir …



Sans aller dans autant d'extrème, on a trop de technologie qui ne nous sont pas forcément utiles, dont on pourrai se passer et vivre beaucoup plus simplement...
Sans remonter au temps des cavernes, je pense que dans les années 50 on vivait beaucoup mieux et beaucoup plus en harmonie avec le temps et la terre qu'aujourd'hui ou tout devient virtuel...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Sam 6 Déc - 16:46

Citation :
Cicret : le bracelet qui transforme votre bras en écran

Cicret est un bracelet connecté. Un bracelet qui, au premier abord,
ressemble à n’importe quel bracelet connecté du marché. Mais il dispose d’une particularité :
il transforme votre bras en écran.

Perso Je pense l’idée est génial, même que si ça existe vraiment , Je n’achètera pas.

La vidéo montre une CGI de ce qu'il croire que ça ressemblera si ça existe.

Si vous regarde sur la site ,,,, http://www.cicret.com/wordpress/?page_id=18411 ,,,, ils demande 700,000 euro pour fabriquer la première prototype.

Citation :
We need 700,000 euros to finish the first prototype of the CICRET BRACELET.


Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Sam 6 Déc - 17:05

Pour Speranza



Comme je te comprends !! ! Les anciens vivaient mieux, sans les contraintes
et la création de  besoins superflus qu’impose notre siècle.  Mais ça c’était avant …
 Néanmoins refusé le progrès n’est pas ma solution. De plus en étant dans le système :
 boulot, dodo, métro,  etc. soit tu consomme soit tu es a la ramasse ! Perso j’aime la
Technologie,  même si j’ai conscience du mal quelle fait, et fera à l’homme de demain. 
 Rien ne sera plus pareil à autre fois, l’Age d’or du naturel est déjà derrière nous.  


Pour OSIRIS

Moi je l’achèterais quand ça sera moins cher.
Juste avant que ce monde se désagrège,
 et que l’on retourne à l’Age des cavernes. …

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3776
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 41
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Lun 8 Déc - 11:37

Un matériau révolutionnaire qui refroidit au soleil et renvoie vers l’espace son surplus de chaleur

Des chercheurs de l’Université Stanford ont conçu un nouveau matériau qui exposé au soleil et à l’air garde naturellement une température de 5 degrés inférieure à la température ambiante, soit un système de refroidissement « gratuit » (hors coût de sa fabrication). Ce matériau est d’autant plus étrange qu’il se débarrasse de sa chaleur dans l’espace et non pas dans l’atmosphère.


Selon leur article publié dans la revue Nature, le matériau mis au point par le professeur Shanhui Fan et son collègue Aaswath Raman du Département de génie électrique de Stanford, se présente sous la forme d’une fine « crêpe » de 20 cm de diamètre et 1,8 micromètre d’épaisseur où alternent des couches de verre (dioxyde de silicium) et d’Oxyde d'hafnium (HfO2) déposées sur un support de silicium par des techniques issues des nanotechnologies.

Ce millefeuilles possède deux propriétés remarquables : d’une part, il reflète 97 % de la lumière visible – c’est un miroir très réflexif -, d’autre part il irradie une partie de la chaleur qu’il reçoit (lumière infrarouge) sous forme de radiation d’une longueur d’onde comprise entre 8 et 13 micromètres, ce jusqu’à se trouver à 5 degrés au-dessous de la température de l’air ou de la matière en contact avec lui.

Un matériau qui servira de climatiseur pour les immeubles voire pour la Planète


Mais cette chaleur ne se diffuse pas dans l’atmosphère: elle part directement dans l’espace sans jamais être absorbée ou renvoyée sur Terre par les molécules d’air de l’atmosphère. De fait, le matériau exploite ce que les scientifiques nomment la « fenêtre thermique » de notre planète, due aux caractéristiques d’absorption de ces molécules.

Ainsi, dans ces temps de réchauffement planétaire global, l’équation nous est favorable car non seulement le matériau refroidit ce qui l’entoure mais cette chaleur éjectée (le froid n’est pas une substance mais l’absence relative de chaleur) s’échappe de la Terre pour réchauffer l’Univers : le bilan énergétique terrestre final est une perte nette de chaleur.

Et cela sans consommer de l’énergie puisque le matériau effectue cette transformation de manière naturelle de par sa structure et composition – contrairement aux pompes à chaleur classiques, comme un frigo, qui consomment de l’énergie électrique et irradient le surplus de chaleur dans l’air ambiant.

Le matériau doit encore passer l’obstacle d’une fabrication à grande échelle


Les chercheurs songent déjà à une application écologiquement « durable » : installer des panneaux recouverts de leur matériau sur le toit des immeubles afin de les climatiser gratuitement, à condition que le matériau surpasse l’obstacle du passage à l’échelle, en termes de dimension et de process industriel.

Car finalement si l’énergie dépensée et la chaleur générée durant le processus de fabrication dépasse ce que le matériau permet d’économiser et d’éjecter dans l’espace durant sa vie utile (sans parler de son empreinte en CO2), cela n’aura pas autant d’intérêt.

Dans le cas contraire, en dépassant le cadre du refroidissement des immeubles, ce type de nanotechnologie pourrait ouvrir la voie à une ingénierie visant à refroidir notre planète bien échaudée.

Science & Vie

(Merci à Erwinn)


♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Jeu 11 Déc - 19:19

 Technologie verte






_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
circé
Nouveau Né


Messages : 1
Date d'inscription : 13/12/2014

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Sam 13 Déc - 1:40

Bonjour a tous,
vous allez peut être pouvoir m’éclairer, j'ai un peu de mal avec le concept d'energie libre. ce genre de video pullules sur youtube et je ne vois pas comment c'est possible.

Partant du principe simple qu'il est juste impossible de créer de l’énergie, la récupérer, la transformer oui mais créer de l’énergie est impossible, du fait je vois pas comment ces "moteur" pourraient fonctionner.

merci
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1244
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 45
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Sam 13 Déc - 6:22

circé a écrit:
Bonjour a tous,
vous allez peut être pouvoir m’éclairer, j'ai un peu de mal avec le concept d'energie libre. ce genre de video pullules sur youtube et je ne vois pas comment c'est possible.

Partant du principe simple qu'il est juste impossible de créer de l’énergie, la récupérer, la transformer oui mais créer de l’énergie est impossible, du fait je vois pas comment ces "moteur" pourraient fonctionner.

merci

Bonjour circé,
An non ce n'est pas du tout ça l'idée. le but n'est pas de créé une "nouvelle" énergie, mais bien d'en utilisé une. Une énergie inépuisable, qui se trouve en abondance et en suffisance où que l'on puisse se trouver. c'est sans doute Tesla pour le moins pour le monde moderne qui mis au point ce concept. C'est en faisant des recherches sur l'antiquité et des civilisations comme l'Inde antique ou Sumer qu'il trouva les 1er concept d'énergie libre, qui au fait est le vide qui nous entoure que l'on appelle Héter ou l'Akasha chez les Hindous. Tiens, je te file un article qui explique un peu plus en profondeur pour te donner des pistes de recherches :


Plusieurs scientifiques confirment la réalité de l’énergie libre

La notion d’énergie libre a commencé à voir le jour avec le physicien Nikola Tesla (1891). Depuis cette époque, plusieurs tentatives ont été menées pour prouver l’existence de cette nouvelle énergie. Seulement, les projets basés sur cette notion n’ont pas pu avancer face à l’étroite surveillance du cartel du pétrole qui cherchait à défendre ses intérêts.



Les notions d’énergie libre


’énergie libre est une nouvelle forme d’énergie non conventionnelle. En physique quantique, elle est appelée énergie du vide (éther) ou énergie du point zéro. Elle occupe tout l’espace qui nous entoure et voyage à travers le vide et la matière. C’est une énergie électromagnétique dont la moyenne est nulle et semble être neutre du point de vue électrique.

Son origine est supposée être liée à la présence de champs de paires de particules et d’antiparticules (photons) occupant le vide. Ces paires (virtuelles) se déplacent dans le temps dans deux directions opposées, sans se séparer, tout en créant entre elles une tension, donc une énergie qui se transforme en une onde qui se propage dans l’espace.

Une partie de cette énergie pourrait devenir une énergie utilisable. Elle constituerait une source d’énergie propre et renouvelable, comme celle du vent ou du soleil.

Plusieurs expérimentateurs indépendants ont réussi à réaliser des machines qui fonctionnent sur le principe de l’énergie libre pour la production d’énergie mécanique. C’est la preuve convaincante de l’existence d’une telle énergie, non répertoriée jusqu’à présent. Seulement, les principes théoriques reconnus par la science moderne n’arrivent pas à trouver d’explications convaincantes sur ce phénomène.

Cependant, la physique quantique a souvent remis en cause plusieurs lois supposées invariables en physique classique. Ainsi, on montre que l’univers a plusieurs dimensions, et que les particules de la matière peuvent exister dans différents endroits de cet univers : le vide regorge donc d’énergie quantique. Ces indications laissent réfléchir à propos de la crédibilité des machines à énergie libre et sur la possibilité de leur existence réelle.

Les applications et les perspectives


Entre l’époque de Tesla et maintenant, on peut citer deux exemples d’applications :

-L’exemple de Tesla, pour transmettre l’énergie du vide par onde radio à l’aide d’une antenne géante
-Le moteur Minato, qui a été mis au point au Japon, utilise l’énergie magnétique à l’aide d’aimants permanents, disposés judicieusement, pour créer le mouvement d’un moteur libre. Sa production est lancée à grande échelle, en raison de ses performances et de son rendement qui dépasse 300 %.

La recherche de nouvelles énergies pour substituer les énergies fossiles est devenue presque une obligation. L’énergie libre, par exemple, peut constituer un terrain favorable à cette recherche, en faveur de l’humanité, et pour la sauvegarde de la Terre.

Qui profite du fait que la recherche scientifique soit étouffée ? Qui sont ceux dont le pouvoir et la richesse sont menacées par l’accès de l’humanité à une énergie propre et libre ? Qui a le désir de concevoir un système où si peu ont tellement, et tant ont si peu ?

Il est devenu évident, surtout ces dernières années, que la dépendance de la Terre aux combustibles fossiles n’est en aucun une nécessité. Pourtant, on continue à créer des guerres, à détruire l’environnement et à nuire à la Terre afin de pouvoir continuer à utiliser les mêmes vieilles techniques qui génèrent des milliards de dollars pour ceux qui sont au sommet de l’industrie de l’énergie. Les médias des sociétés continuent d’accréditer l’idée que nous sommes dans une crise de l’énergie, que nous allons au-devant d’un grave problème en raison d’un manque de ressources.

Comment peut-il y avoir un manque de ressources alors que nous avons des systèmes qui peuvent fournir de l’énergie sans apport externe ? Cela signifie que ces systèmes pourraient fonctionner à l’infini et fournir de l’énergie à l’ensemble de la planète sans avoir recours aux combustibles fossiles. Cela permettrait d’éliminer une grande partie des « factures » que vous payez pour vivre, et de réduire les effets nocifs menaçant la Terre et l’environnement.

Même si vous ne croyez pas à la notion d’énergie libre (aussi connue comme énergie du point zéro), nous avons de multiples sources d’énergie propre qui rendent le secteur de l’énergie obsolète. Mais cet article se concentrera principalement sur le concept d’énergie libre qui a été prouvé maintes et maintes fois par des chercheurs partout dans le monde qui ont mené plusieurs expériences et publié leurs travaux à plusieurs reprises. Une partie de ce grand nombre de recherches sera présentée dans le présent document.

Lire la suite...



3 - La vérité sur l'Energie Libre et gratuite - ma-terre.fr



Nicolas Tesla et les énergie libre et gratuite, Vidéo censurée à de nombreuses reprises



Les Archives Oubliées 3 Nikola Tesla Le Genie du tonnerre


Liens connexes :


L'énergie libre, ILLIMITÉE et NON POLLUANTE disponible pour tous !

Nikola Tesla
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3776
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 41
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Lun 5 Jan - 9:55

Coucou les gens  cat
Avec ce genre de nouveauté on rentre les deux pieds dans le 21éme siècle ! Dont la réalité dépasse la fiction...Souvenez_vous on voyais ce genre de produit dans les film de sciences_fictions du début des années 90' (Retours vers le futur, Total Recall, Demolition man, Minority Report,...). En tout les cas je suis intéressée, car je souhaite cette année reprendre l'athlétisme..Si je ne veux pas terminer grosse  Very Happy  Mais j'espère trouver ma taille avec mon 95 D Bref^^ Voici donc le produit un T_shirt intelligent qui prend en compte toutes les données lors de votre séance de course à pied !


Le t-shirt intelligent arrive bientôt en France

Après les téléphones et les montres, le prochain objet "intelligent" sera peut-être le t-shirt. Depuis trois ans, un prototype est mis au point en France. Ce t-shirt connecté est capable de collecter toutes les données liées à la course d’un joggeur.


Clément Villars, chef de projet physiologie de Cityzen Sciences, teste le vêtement high-tech : “Le t-shirt enregistre ma fréquence cardiaque, l’énergie dépensée, la distance, la vitesse, l’altitude, le dénivelé. Il détecte mes pas. Et dans le futur, il mesurera la déshydratation de mon corps et la température”.


Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Sam 17 Jan - 14:05


  le téléphone modulaire de Google est'il vraiment modulaire !


Si vous n’êtes pas très familier avec le projet, l’idée derrière le Projet Ara est de pouvoir construire son propre téléphone.
Google fournit un « squelette » qui contient plusieurs modules échangeables à chaud qui agissent comme un réseau miniature,
pour compléter l’appareil final. On peut les enlever et les remplacer quand on veut
disons, pour transformer son module haut-parleur pour un capteur de pollution .
Ou alors, on peut commencer avec un squelette offrant un écran comme celui d’un BlackBerry avec un clavier physique, par exemple.



Le projet de téléphone modulaire Ara est en train de prendre forme. Développé par Google,
ce smartphone d'un nouveau genre devrait entrer en production[/size] dès l'année prochaine.
Selon les informations du site DigiTimes, les ingénieurs de la firme de Mountain View travaillent
avec plus de vingt partenaires industriels en vue de concevoir les composants du mobile.
Le projet Ara constitue une rupture avec les téléphones actuels. Aujourd'hui, un smartphone est
 figé dans ses caractéristiques une fois celui-ci acheté. Tout juste peut-il être personnalisé à la marge,
 en choisissant un peu plus d'espace de stockage ou une coque différente lors de la commande.
Mais il est impossible de changer à la volée le processeur ou l'objectif photo.
Avec un téléphone modulaire, l'approche est complètement différente : le terminal est fragmenté
 en différents modules qui peuvent être remplacés en fonction des besoins (un processeur plus puissant,
 un objectif photo plus performant) ou en cas de défaillance d'un composant.
En somme, le téléphone modulaire est un squelette sur lequel des organes sont ajoutés par l'usager.

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Dim 18 Jan - 15:43


_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Lun 26 Jan - 18:44

 les trains du futur
 Se déplaçant à 430 km/h, un train à la lévitation magnétique commence un parcours de 30 km,
soit 8 minutes de trajet. La technologie MAGLEV pourrait changer les voyages dans le futur.



_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>


Dernière édition par ClauD.31 le Dim 15 Fév - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3776
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 41
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Lun 9 Fév - 2:49

Big Data : Une nouvelle révolution copernicienne

C’est une révolution dont l’internaute ne voit encore que les prémices. Le Big Data va transformer la façon dont chacun de nous perçoit la réalité. La capacité de stocker et d’analyser des volumes massifs de données via les technologies de l’informatique dites « en nuage » (« cloud ») va en effet accélérer un autre développement: celui des objets connectés.



Alors qu’aujourd’hui, pour l’essentiel, les informations qui transitent sur Internet sont générées par des opérateurs humains, dans un avenir proche, ce sera majoritairement le fait de capteurs et d’objets connectés à des machines ou à des hommes.

« Comme ce fut le cas des réseaux sociaux ou des moteurs de recherche, les nouvelles générations d’objets connectés devraient être à l’origine de changements majeurs dans les formes culturelles, sociales et politiques de nos sociétés », prévient Bernard Benhamou, ancien délégué interministériel aux usages de l’Internet.

« Jusqu’à récemment, la collecte de données était difficile, chronophage et coûteuse », précise Viktor Mayer-Schönberger, professeur à Oxford. La méthode de l’échantillonnage aléatoire permet encore aujourd’hui d’utiliser une petite partie des informations pour se faire une idée du tout.
Mais elle va paraître de plus en plus inadaptée et désuète au fur et à mesure qu’une alternative s’impose. Grâce au « cloud » et aux objets connectés, les volumes de données disponibles « auraient été multipliés par cent entre 1987 et 2007 »
, souligne-t-il.

Et depuis, « elles doublent tous les ans ou tous les deux ans. Une augmentation infiniment supérieure à celle provoquée par l’imprimerie, laquelle avait entraîné en gros un doublement des données sur 50 années ».

Le Big Data – terme qui désigne à la fois l’extraordinaire capacité de stockage des données et les calculs et méthodes d’exploitation – est jugé précieux par un nombre croissant d’entreprises, de gouvernements et de personnes dans la mesure où il améliore la prévision des comportements.

C’est ainsi que Google a prédit une épidémie de grippe en s’appuyant seulement sur l’analyse des requêtes envoyées à son moteur de recherche, qu’Amazon a considérablement amélioré ses recommandations de lecture à ses clients, que Rolls-Royce a mieux anticipé le vieillissement de ses moteurs et développé de nouvelles prestations de maintenance aux compagnies aériennes.

Les États, à leur tour, commencent à utiliser ces capacités d’anticipation dans d’innombrables domaines – santé, transport, énergie, police… Cette puissance d’analyse renforcée « va sans doute ébranler notre vision du monde », suggère Viktor Mayer-Schönberger. Et poser de façon plus aiguë la question de la gouvernance d’Internet.

Qui accède aux données? Qui les contrôle? Qui les utilise? Qui exploite leur valeur économique? Qui fixe des limites éthiques et juridiques? Jusqu’à présent, cette gouvernance a été assumée en sous-main par les États-Unis, via des organismes faisant une grande place à une société civile d’experts soucieux de la « neutralité » du Net.

Mais les enjeux économiques, politiques et éthiques pourraient rendre nécessaire l’élaboration d’un nouveau « droit des données » et la création d’instances chargées de le faire respecter.

Extrait de la revue Politique Étrangère, hiver 2014-2015, 23 €.

Reportage spécial investigation - Big Data

Reportage de l'émission spécial investigation sur le Big Data, les datacenters et la manipulation de données et notamment vos données personnels. Le Big Data permet de stocker et traiter un grand volume de données en temps réel.



Les enjeux du big data - FUTURE - ARTE

www.futuremag.fr

Bienvenue dans le règne du big data, un monde où les informations numériques circulent à tout allure. Cette semaine, FUTURE se penche sur les algorithmes de plus en plus puissants, et, pour certains d'entre eux, révolutionnaires, qui cherchent à donner du sens à cette masse de données. Rencontre avec Rand Hindi, innovateur français reconnu parmi les 35 jeunes innovateurs les plus prometteurs par le célèbre MIT. Il développe des logiciels afin de mettre le big data au service des citoyens.

Retrouvez l'émission et des contenus inédits sur http://www.futuremag.fr

Twitter : http://twitter.com/FUTUREMAGfr
Facebook : https://www.facebook.com/futuremag.arte



*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Dim 15 Fév - 15:48


Qu’est-ce qu’un brevet ?


Les brevets sont partout autour de nous. Qu’il s’agisse de la super dernière technologie
de rasoir 9 lames, de l’évaluation des efforts de recherche des entreprises,
de la guerre Apple-Samsung ou des débats de société sur la brevetabilité du vivant :
 on entend tout le temps parler de brevets ! Et pourtant, tout le monde
n’a pas forcément une idée très claire de ce qu’est vraiment un brevet;

LIRE LA SUITE ---> ICI

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    Ven 20 Mar - 20:27


=====================================
Une imprimante 3D ultrarapide et travaillant en continu
=====================================



Pour imprimer un objet en 3D, il faut parfois plusieurs heures et la résistance
mécanique obtenue n'est pas toujours à la hauteur des espérances.
Une équipe de chercheurs américains vient de mettre au point un nouveau
procédé qui imprime des objets en 3D moins fragiles et de manière plus rapide.
Ils ont même créé leur start-up, Carbon3D.



La start-up Carbon3D espère commercialiser son imprimante 3D courant 2015.
Le processus s'appuie sur une impression en continue, à la différence des impressions couche par couche. © Carbon3D


L’annonce est parue il y a quelques jours dans le magazine Science. Une équipe de chercheurs de l’université
 de Caroline du Nord (États-Unis), dirigée par Joseph DeSimone, est parvenue à accélérer et à lisser
le processus d’impression 3D grâce à ce que l’on pourrait qualifier d’une simple astuce de chimiste.
 Clip pour Continuous Liquid Interface Production : c’est le nom qu’ils ont donné à cette technologie innovante
qui permet d’accélérer la production de 25 à 100 fois.
Rappelons que la technologie de la
fabrication additive, plus connue aujourd’hui sous le terme d’impression 3D,
a vu le jour au milieu des années 1980. Elle permet de fabriquer un objet grâce à un dépôt de matière, couche par couche.
 Selon le Wholers Report 2014, le marché de l’impression 3D aurait triplé en trois ans seulement, passant en 2013
 à plus de 3,07 milliards de dollars dans le monde. Car les applications sont nombreuses dans le secteur
 de l’armement, de l’aéronautique, de la médecine ou de la recherche, pour n’en citer que quelques-uns.


L’imprimante de Carbon 3D fabrique l’objet en continu et non pas couche par couche. © Carbon 3D


La fin de l’impression couche par couche ?


Traditionnellement, les imprimantes 3D construisent donc un objet couche par couche en appliquant un
rayonnement ultra-violet sur une résine liquide et photosensible, par exemple.
 Elle durcit ensuite sous l’effet du rayonnement. Une fois une première couche solidifiée,
 l’objet est tiré vers le haut pour permettre la création d’une deuxième couche puis d’une troisième,
d’une quatrième, etc. En fonction de la taille et de la complexité de l’objet, ce processus, connu
sous le nom de stéréolithographie, peut durer des heures. En effet, le rayonnement doit être interrompu
 entre chaque couche, le temps d’ajouter un peu plus de résine liquide.
L’objet produit peut ainsi présenter quelques défaillances mécaniques, justement du fait de sa composition en couches.

L’équipe de l’université de Caroline du Nord propose de procéder de manière continue, plutôt que couche par couche.
 Pour ce faire, les chimistes ont choisi un matériau perméable à l’oxygène pour constituer le fond du récipient
 qui contient le bain de résine, l’oxygène empêchant la résine de se solidifier sous l’effet du rayonnement ultraviolet.
Ils ont ainsi pu créer une sorte de « zone morte » de quelques dizaines de microns d’épaisseur seulement.
 Une zone dans laquelle la résine reste toujours liquide. De quoi permettre de former des objets en continu,
sans avoir à attendre la réinjection de résine liquide fraîche pour avancer.


De la lumière ultraviolette est projetée (Projector) à travers une fenêtre transparente et perméable
 à l’oxygène (Oxygen Permeable Windows) dans un réservoir de résine liquide photosensible (UV Curable Resin).
L'image créée par cette lumière dessine la forme à solidifier. La plateforme de construction (Build Platform)
soulève l’objet de manière continue. En contrôlant le flux d'oxygène à travers la fenêtre,
 Clip crée une « zone morte » (Dead Zone), une fine couche de résine non durcie,
entre la fenêtre et l'objet. L’ensemble du processus est piloté par un logiciel sophistiqué qui contrôle les variables.
 © Carbon3D

Des objets plus solides et un plus grand choix de matériaux




Ce nouveau procédé présente finalement plusieurs avantages. Le premier a déjà été cité.
Il permet de fabriquer des objets plus rapidement. Typiquement, là où l’impression par stéréolithographie
prend plus de 11 heures, celle réalisée par Clip prendrait à peine plus de… six minutes !
En s’affranchissant de la fabrication couche par couche, CLIP permet aussi de produire des objets moins fragiles.
Les chimistes américains l’assurent, le procédé rend également possible l’usage de matériaux qui ne convenaient pas,
 jusqu’alors, à l'impression 3D, comme des matériaux flexibles ou caoutchouteux. L’usage d’élastomères pourrait ainsi
permettre d’imprimer des chaussures de sport ou des pièces automobiles.

Convaincus de la richesse de leur idée, les chercheurs de l’université de Caroline du Nord ont lancé
une start-up baptisée Carbon3D. Son objectif est de mettre au point une imprimante 3D qui pourra être
commercialisée dans l’année. « Nous sommes impatients de découvrir comment les ingénieurs
 du monde entier réussiront à la mettre en œuvre au cœur de leurs projets », conclut Joseph DeSimone.


SOURCE: Par Nathalie Mayer, Futura-Sciences

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelles technologies    

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelles technologies
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» les nouvelles technologies au quotidien
» 5 Minutes of Technology - Nouvelles technologies - Un Axe médical
» Vulgarisation Scientifique - Informatique, Nouvelles Technologies, Innovations.
» Makkah .. nouvelles scientifiques
» Des nouvelles de la grève

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Sciences :: Nouveautés Scientifiques-
Sauter vers: