Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fela, une voix pour l'Afrique

Aller en bas 
AuteurMessage
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1249
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 45
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Fela, une voix pour l'Afrique    Lun 12 Sep - 1:01

Bonsoir les amis,
A même titre qu'un Che Guevara ou pour rester en musique qu'un John Lennon, Fela Kuti était un grand contestataire qu'il a pu mettre en musique d'une façon foncièrement novatrice sans pour autant renier ses racines ce qui est tout bonnement époustouflant. Fela était un vrai rebelle non feint au vue des ennuis que cela lui a coûté et même conduit en prison et souvent tabassé par les forces de l'ordre. C'est donc au Niger que notre homme sévit durant l'âge d'or des 60-70, c'est avec son orchestre Africa 70 qu'il débuta avec son mélange de funk de jazz et musique traditionnelle du Nigeria et inventa l'Afrobeat avec son batteur et grand ami Tony Allen qui est devenu une véritable légende et collabore avec de nombreux artistes du rock comme Damon Albarn, Simon Tong et Paul Simonon sur le projet The Good The Bad and The Queen notamment. Revenons à la carrière de Fela, nous somme en 1980 et il décide de se lancer dans la politique pour libérer le Nigeria du joug du gouvernement et fonde le "MOP" Movement of the People. Pour contrecarré le pouvoir dictatorial du général Abacha, mais il est de nouveau inquiété pour possession de cannabis et doit de nouveau se terrer dans sa forteresse La « Kalakuta Republic » et devra renoncé à son plan de carrière politique et son parti sera dalleurs dissout ! En musique il lancera Egypt 80 son nouveau groupe ou l'évolution musicale est encore plus marqué et les textes de plus en plus vindicatifs ou en concert entre chaque titres il se prêtera à de véritables plaidoyers anti système. Finalement l'armée donnera l'assaut contre Kalakuta et Fela sera emmené devant la justice qui se soldera par un nom leu grâce à ses avocats car l'action fut menée par des soldats inconnus (sic), mais toujours harcelé, battus, arrestations arbitraires, concerts perturbés, il s'exile au Ghana. Mais à cause d'un soulèvement d'étudient qui lui est imputé (à juste titre) et qu'on retrouvera dans la chanson culte "Zombie Zombie", est expulsé du pays. De retours au Nigeria il mènera sa carrière à travers le monde, c'est très affaibli par les nombreux sévices en prison et du sida qu'il s'éteint en 1997 et sera inhumé dans la maison familiale auprès de sa mère. Le Nigeria comme pour réparer un peu de ses erreurs alloueras une belle somme pour créer un musé en son nom. Mais la flambeau sera repris par son fils Seun Kuti avec son groupe Egypt 80, il sortira un premier album de très haute teneur et toujours contestataire, "Many Thing" en 2008.
Texte par Orné -


Docu: le passionnant destin de Fela Kuti

le 10 septembre 2016 à 16:07



Comme Bob Marley avec le reggae ou Kurt Cobain avec le grunge, Fela Kuti a défini et crée un courant musical, l’afrobeat. Un mélange détonant de funk, de jazz, et de rythmes africain qui continue d’influencer la musique actuelle. Mais le musicien nigérian était aussi une voix qui résonnait, et qui dénonçait notamment sur son continent la corruption des élites, l’omnipotence des compagnies pétrolières, et les violences des régimes autoritaires.

Le réalisateur Alex Gibney, qui a reçu l’Oscar du meilleur documentaire en 2007 pour “Un taxi en enfer”, retrace le destin passionnant de ce musicien révolutionnaire et fondateur de la République de Kalakuta dans ce riche documentaire, intitulé “Fela, une voix pour l’Afrique”.




Service musique

Arte



Né le 15 octobre 1938 à Abeokuta, au Nigeria, Fela Anikulapo Kuti baigne dans la lutte politique dès l'enfance, au contact de ses parents, militants anticolonialistes. Chanteur et saxophoniste talentueux, il invente, avec son groupe Africa 70, un courant musical qui fédère le continent africain et s'exporte dans le monde entier : l' afrobeat, étourdissante fusion de funk, jazz et rythmes traditionnels nigérians. Dans les années 1980, l'artiste, adulé par Stevie Wonder ou James Brown, enchaîne les tournées à guichets fermés et mène une vie frénétique de rock star. Mais ses chansons sonnent aussi la rébellion et servent de réceptacle à un activisme contre la corruption des élites, l'autocratie militaire et la voracité des multinationales pétrolières. Fondateur de l'organisation République de Kalakuta, il est victime de la répression et jeté en prison à plusieurs reprises avant d'être emporté par le sida en 1997.

Le documentariste américain Alex Gibney (Un taxi pour l'enfer, Oscar 2008 du meilleur film documentaire ; Mea maxima culpa) retrace, à l'aide d'un riche fonds d'archives en partie inédites, le destin flamboyant d'un homme qui a consacré sa vie à la musique et à la politique. Son héritage perdure, notamment à travers la carrière de son fils aîné, l'artiste Femi Kuti.





Fela Kuti - Zombie



Fela Kuti - I Go Shout Plenty !!! (LP)



Fela Kuti - No Agreement (LP)





Fela Anikulapo-Kuti and Egypt 80, Live at the Zenith, Paris in 1984 SUPERBE !

La relève par son fils Seun Kuti + Egypt 80





Seun Kuti & Egypt 80 - Black Woman (Official Music Video)



Seun Kuti + Fela's Egypt 80 ‎- Many Things Full Album Vinyl Rip)





Seun Kuti & Egypt 80 Ronnie Scott's x Boiler Room Live Performance SUPERBE !
Revenir en haut Aller en bas
 
Fela, une voix pour l'Afrique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Bingo pour l'Afrique
» Des idées pour l'Afrique
» Don couches lavables Afrique
» Je fais la Voix pour me tester - Philippe Clément
» Miniréacteur au Thorium pour l'Afrique....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Culture :: Musique-
Sauter vers: