Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TOP DOSSIERS

Aller en bas 
AuteurMessage
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: TOP DOSSIERS   Dim 13 Mar - 20:33

Avertissement:



Chaque membre du forum et en général tout lecteurs. Se doit d’être vigilent,
 et pragmatiste devant toutes informations… Tous ce que vous lisez et visionner
n’est pas forcément vrais, mais n’est pas forcement faux non plus !!! 
A VOUS DE VOIR...

>>>TOP DOSSIERS<<<

>>>TOP DOSSIERS<<<

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>


Dernière édition par ClauD.31 le Dim 6 Aoû - 16:52, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Dim 13 Mar - 20:33



Le secret : le pouvoir de l'attraction
FILM DOCUMENTAIRE TRÈS INTÉRESSANT, SUR DIFFÉRENTS SUJETS:
La physique des particules pour les (presque) nuls
Archives oubliées Série de 10 documentaires. 
Les bizarreries de la station spatiale internationale (ISS)
Histoire des Soucoupes Volantes Modernes !
CHEMTRAILS, VRAI OU FAUX ?
NANOPARTICULES
LA PORTE DES ÉTOILES EXISTE RÉELLEMENT

Et si Les bombes atomiques n'existaient pas ...

Les projets secrets Montauk 
le top des concepts d’armes spatiales 
Les souterrains de Lyon
Les robots vont bouleverser l'art de la guerre


_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>


Dernière édition par ClauD.31 le Dim 6 Aoû - 15:05, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Dim 13 Mar - 20:43


Le secret : le pouvoir de l'attraction









_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>


Dernière édition par ClauD.31 le Dim 6 Aoû - 15:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Dim 13 Mar - 21:02


FILM DOCUMENTAIRE TRÈS INTÉRESSANT, SUR DIFFÉRENTS SUJETS:


ENERGY, RICHESSE, SANTÉ, ATTITUDE MENTALE, VÉRITÉ, LIBERTÉ,
PAIX, NOUVELLES TECHNOLOGIES, ETC.
ICI LE LIEN SITE OFFICIEL  http://www.thrivemovement.com/




_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Lun 11 Avr - 19:44




La physique des particules pour les (presque) nuls





Aux incroyables pouvoirs supposés du monde des particules, il faudrait 
en ajouter un, méconnu : la simple évocation de mots en apparence anodins 
tels que quantas, photons, synchrotron, quarks, décime un auditoire plus vite
 qu’une émission de Jean-Luc Delarue sur la médiation familiale. Ne partez pas !
Venez visiter le monde de l’infiniment petit, à la frontière Suisse, 100 m sous terre,
où des physiciens géniaux utilisent un engin fabuleux, rien moins que le plus coûteux 
(et le plus complexe) joujou jamais réalisé par l’homme pour valider une théorie : le LHC. 
Découvrez que l’atome, tel un micro-univers, est peuplé lui-même de particules plus petites 
encore, étapes supplémentaires sur la route de l’infiniment petit... Enfin vivez, peut-être, la découverte
de l’ultime particule, chaînon manquant de toute la physique élémentaire. Avec, par ordre d’apparition :
 des particules (donc), un gros tunnel, des chercheurs avec cravates qui clignotent, un grand secret révélé,
 des prix Nobels et bien d’autres figurants... C’est parti ! Vous restez, hein ?









Sommaire 


1)  La Matière c'est la vie !
2)  Les accélérateurs: vitesse no limits
3)  Un jour au CERN
4)  Le petit boson cherche ses parents 
5)  Mais encore ...
6)  Si vous n'avez pas trop mal à la 
tête
 



1) la matière c’est du vide ! 



Nous l’avons tous appris à l’école (enfin, normalement), la matière est constituée d’atomes ; ils sont très petits et il y en a vraiment beaucoup : sur ce seul point là « . » il y en a 2 milliards (le temps nous a manqué pour tous les compter, mais on peut faire confiance aux physiciens) ! 
Le plus étonnant reste à venir : un atome, comme chacun sait, est constitué d’un noyau autour duquel gravitent des électrons. Eh bien ces électrons, ils se situent drôlement loin du noyau (à cette échelle bien sûr) : si un noyau prenait la taille d’une pomme, les électrons se baladeraient sur une orbite grosse comme la terre ! La matière est beaucoup plus vide que l’espace intersidéral (on pourrait dire presque autant que le cerveau d’un candidat de téléréalité mais il ne faut pas aller trop loin dans les comparaisons). C’est un certain Rutherford qui a découvert cela en 1909 et c’est plutôt fortiche. 
Mais alors, une question angoissante se pose : si toute matière est faite de vide, pourquoi ne traverse-t-on pas tout ? Les murs, le plancher, le clavier sur lequel est tapé cet article (ce qui serait peu pratique, il faut le dire...) ? 
Eh bien parce que (pour faire très simple) les électrons des différents objets se repoussent car leurs charges électriques sont similaires. On appelle cela l’interaction électromagnétique. 



Vous êtes toujours là ?
Voici quelques documents pour approfondir. 


LIEN--> Particules élémentaires et cosmologie, de Gilles Cohen-Tannoudji, éd. Le Pommier. 
LIEN--> Des explications supplémentaires sur les particules (site perso) 








2) Les accélérateurs : vitesse no limits 


Pour connaitre un peu plus ces particules, il n’y a pas 36 solutions : un microscope, si puissant soit-il, serait dérisoire, un peu comme si on voulait compter la dette grecque avec une calculette. 
Non, ce qu’il faut, c’est exciter au maximum les particules. Restons calme, il s’agit simplement de leur donner de l’énergie afin de les mettre en mouvement. On fait cela dans des accélérateurs de particule. Ils ne sont pas rares : il y en a environ 15 000 dans le monde, de différentes tailles, de différentes formes, avec des fonctions différentes, les plus connus servant à la recherche fondamentale, mais il y en a aussi en médecine (pour certaines radiothérapies), dans les musées (pour l’étude des œuvres d’art : l’exemple LIEN-->d’AGLAE), sans oublier nos amis militaires (des fois qu’il y aurait moyen de trouver un truc encore plus puissant pour LIEN-->tout faire péter). 
A une vitesse proche de celle de la lumière, on peut observer le rayon obtenu et faire des tas d’expériences : faire passer des objets dans le rayon, comme à LIEN-->SOLEIL (et obtenir de LIEN-->super pochettes de disque) ou faire se rentrer dedans des particules excitées, c’est que l’on va voir au chapitre suivant (on a le droit de faire une pause). 


Pour en savoir plus : 

LIEN--> Les orfèvres de la lumière, de Marie-Pauline Gacoin. 
LIEN--> Un demi-siècle d’accélérateurs de particules, de Pierre Marin. 
LIEN--> Casseurs d’atomes : un pas de plus vers le Big Bang (conférence du 16 juin 2004), conférence d’Helenka Przysiezniak. 
LIEN--> un dossier sur le synchrotron SOLEIL 









3) Un jour au CERN 




Le Grand collisionneur de hadrons, LHC pour les intimes, n’est pas la nouvelle arme développée dans Star Trek, comme son nom pourrait faire le croire, mais juste : la plus grande expérience jamais réalisée par l’homme, afin de mieux comprendre ce qui s’est passé lors de la naissance de l’univers. 
C’est donc le plus grand et le plus puissant des accélérateurs de particules du monde : 27 km de circonférence, enfoui entre 50 et 150 m sous terre entre la France et la Suisse. A l’intérieur, on a fait le vide et réfrigéré tout cela à -271 °C, ce qui n’est pas simple à réaliser quand on songe au mal que l’on a tous à maintenir son frigo bien frais. On utilise pour cela des aimants supraconducteurs ; il y en a 1800, disposés tout autour. Ces petites formalités accomplies, on y envoie des particules (protons ou ions) se percuter à une vitesse proche de celle de la lumière : ce qui veut dire qu’à chaque seconde, chaque proton effectue 11 245 tours de manège, un faisceau durant normalement 10 h parcourt ainsi 10 milliards de km, soit un aller/retour Terre-Neptune... 
Quatre immenses détecteurs servent aux physiciens pour observer les résultats. Les données produites par ces expériences sont tellement importantes que si on les mettait sur CD, chaque année, leur pile aurait une hauteur de 20 km... (En passant, c’est ici que fut inventé un certain World Wide Web, afin de permettre aux physiciens du monde entier de communiquer). 
De la collision frontale (600 millions par seconde) ressortent des plus petites particules encore, dont peut-être un de ces jours le fameux Boson de Higgs. 


LIEN--> Atlas, le nouveau défi des particules élémentaires, de François Vanucci. 
LIEN--> Une animation sur le LHC (en anglais mais comme c’est un dessin animé, on comprend tout) 










4) Le petit boson cherche ses parents 


Elle en aura fait des misères aux chercheurs, cette toute petite particule. Depuis quatre décennies que l’on cherche à l’intérieur de l’atome, on les a toutes trouvées : quarks, muons, neutrinos, gluons... sauf une, celle qui fait que tout l’ensemble est cohérent, celle qui donne sa masse à toutes les autres. On appelle cette théorie le Modèle Standard de la physique et le boson de Higgs a été surnommé « la particule de Dieu », c’est dire son importance. Selon les physiciens du Cern, sa découverte est imminente... ou non (affirmation typiquement quantique, au passage) : en effet l’énorme puissance du LHC fait que d’ici un an au plus, la matière aura été observée au plus près qu’il est possible de le faire. 
Si on ne trouve rien, cela signifie simplement ( !) que le Modèle Standard était erroné et qu’il faut en trouver un autre ! Ce qui est loin d’embêter les chercheurs, au contraire ils adorent ça. 
Si on trouve le boson par contre, ce sera le paradis pour les chercheurs. Dans un paradis pour chercheurs, il n’y a ni licornes ni fontaines à vin, juste la possibilité de passer à autre chose, vers une théorie encore plus vaste, visant à unifier toutes les lois de la physique... Là-bas tout le monde est sur les dents : ce n’est pas tous les jours que l’on découvre le Graal. 




LIEN--> LHC : enquête sur le boson de Higgs 









5) Mais encore... 


(On arrive presque à la fin, courage...) 


Comme si le LHC ne suffisait pas, le CERN a trouvé à occuper l’emploi du temps des quelques 10 000 scientifiques qui y travaillent : citons l’expérience LIEN-->OPERA, visant à envoyer depuis le CERN des neutrinos jusqu’à Gran Sasso en Italie à environ 730 km de distance. Et comme il n’y a pas écrit "la poste", on les envoie tout simplement à travers la croûte terrestre : ça passe partout un neutrino, ça rentre chez vous sans frapper, un peu comme LIEN-->Garou Garou mais en beaucoup plus petit... Un des buts est de leur faire dépasser la vitesse de la lumière (chose impossible selon Albert Einstein). Aux dernières nouvelles, les chercheurs auraient obtenu des résultats intrigants mais la communauté scientifique qui étudie attentivement les données reste dubitative... Ce vieil Albert (et sa théorie de la relativité) seront-ils définitivement contredits ? Affaire à suivre ! 
Il y a bien d’autres expériences en cours : production d’antiprotons pour la lutte contre les cellules cancéreuses LIEN-->(ACE), recherche de la matière noire de l’univers LIEN-->(CAST), influence des rayons cosmique sur les nuages LIEN-->(CLOUD) et bien d’autres encore. 







6) Si vous n’avez pas trop mal à la tête 


Le site du Cern est truffé d’informations de tout niveau. Il y a même une section pour les enfants : cernland, les adultes peuvent comprendre, c’est dire si c’est bien fait. On peut aussi se rendre sur place, des expos, des LIEN->visites sont régulièrement organisées, il y a des accueils de groupe (on a testé et c’est un bon souvenir) : tout est LIEN-->




Petite liste bibliographique : 



LIEN--> le site du CERN

LIEN--> Le CERN pour les enfants et les grands aussi)

LIEN--> Un petit film (en français) sur le LHC 

LIEN--> Voyage au coeur de la matière (DVD)


Auteur de cet article :
Département Sciences / Bibliothèque municipale de Lyon

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Jeu 14 Avr - 19:05


Archives oubliées 
Série de 10 documentaires. Présentation par Dean Stockwell






_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>


Dernière édition par ClauD.31 le Dim 6 Aoû - 15:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Jeu 5 Mai - 14:18



Les bizarreries de la station spatiale internationale (ISS)






La NASA, on le sait, elle n’est plus crédible pour un sou à force de retoucher des photos en floutant certaines parties ou encore en faisant passer des LIEN--> images prises sur l’île Devon pour des images prises sur Mars (désolé pour ceux qui pensaient qu’on avait la preuve d’une vie animale sur Mars avec le lézard photographié). Sans parler du LIEN--> programme spatial officiel en général depuis les années 1960.
Sans compter non plus les quelques « bourdes » d’actuels « astronautes » comme récemment avec LIEN--> Chris Cassidy qui par mégarde admet que lui et son équipe sont interviewés depuis une ville des Etats-Unis alors qu’ils sont censés être sur l’ISS….
Mais concernant cette dernière, il semblerait qu’elle ne soit même pas habitée, du moins pas en permanence, par le fait même de nombreuses incohérences et anomalies constatées, c’est ce que vous verrez dans cet extrait tiré de « Rendez-vous avec Roch : la Vérité cachée de la conquête spatiale » avec un petit ajout sur la fin.










_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Ven 6 Mai - 13:27

Histoire des Soucoupe Volantes Modernes !

SOURCE: michelduchaine.com




Technologie Extraterrestre :

 Maria Orsic et la Société du Vril !










La Société Vril "Alldeutsche Gesellschaft für Metaphysik" de son nom original,
 fut fondée par une bien mystérieuse jeune femme, du nom de Maria Orsic.



Maria était une femme très belle et charmante, nous ne connaissons que très peu de choses sur elle. 
Nous savons qu’elle est née le 31 octobre 1895 à Zagreb, d’un père croate et d’une mère autrichienne. 
On pense que leurs noms seraient Tomislav et Sabine. 
Elle et ses parents quitteront Zagreb pour aller vivre à Vienne, ou on dit qu’elle rejoindra le Mouvement National Allemand. 
Maria finira par aller vivre à Munich en 1919, ou elle entra en contact avec la Société Thulé. 
C’est durant cette année qu’elle décidera de fonder son propre cercle, qu’elle nommera donc"Alldeutsche Gesellschaft für Metaphysik" le nom de "Société Vril" vint plus tard.
L’organisation était un petit cercle uniquement composée de jeunes femmes qui furent nommées « Vrilerinnen ». 
 Une caractéristique marquante chez ces femmes après leur beauté était leurs chevelures ; elles étaient particulièrement longues. 
C’était pour elles un moyen de montrer leur rejet de la modernité et de la mode féminine de l’époque qui consistait à avoir des cheveux plutôt assez courts et coupés en carré.
Mais il a aussi une signification plus spirituelle au sujet du pourquoi ces très longues chevelures. 
 


Maria Orsic,une femme qui ne vieillit pas…






La Société Vril se basait spirituellement sur les croyances d’une autre organisation encore plus secrète ; DHvSS – Die Herren vom Schwarzen Stein, en français les « Seigneurs de la Pierre Noire ».
Cette organisation remonte au XIII ème siècle, elle fût fondée par des templiers allemands qui quittèrent l’ordre après avoir découvert certains secrets sur la création du monde. 
Ces Seigneurs de la Pierre Noire auraient eu l’apparition d’une déesse complètement inconnue, s’étant présenté à eux sous le nom d’Isais. 
Cette dernière aurait eu en sa possession une pierre noire, d’ou le nom "DHvSS", cette pierre serait selon eux la matérialisation de la force et de l’esprit divin inconscient féminin.
Par la force divine on entend donc bien sûr l’énergie Vril, qui, si vous la maniez, fait de vous un être similaire à un dieu. 
Comme DHvSS, cette Isais fût donc au centre de la spiritualité des Vrilerinnen. 

 





La très longue chevelure de ces dernières vient des représentations originales faites d’Isais.


 
Isais enseigna que la principale partie vibratoire du corps des femmes sont les cheveux, et que plus ils sont longs, mieux les vibrations sont captées (Voir notre article sur les pisteurs"Peaux Rouges" utilisés pendant la Guerre du Vietnam, ceux qui avaient les cheveux longs sentaient les dangers alors que ceux dont on avait coupé les cheveux échouaient dans les opérations car ils avaient perdu leurs "antennes" !). 
Maria fût en assez grande partie initiée par la "Societas Templi Marcioni" qui avait hérité du savoir des Seigneurs de la Pierre Noire. 
Mais les croyances de la Société Vril ne s’arrêtent pas à là, on ne peut pas dire qu’une religion à part entière fût adoptée. 
Mais la spiritualité des Vrilerinnen était composée de croyances venant de diverses sources, notamment de chez les germains, les hindouistes, les perses, les sumériens, les assyriens, et dans une moindre mesure, dans le mysticisme chrétien.
 

Le logo de la Société du Vril





Pour ce qui est du symbolisme de la Société Vril, il est aussi très lié à ces derniers. 
Le symbole principal de l’emblème des Vrilerinnen est l’éclair Vril, la toute puissante énergie spirituelle. 
La première représentation connue de ce symbole nous vient du moyen-orient, on peut le retrouver sur la lance du roi de Babylone Sargon II qui fût d’ailleurs aussi roi des Assyriens. DHvSS a aussi utilisé l’éclair Vril pour l’intégrer à leur emblème au moyen-âge, ils utilisèrent aussi les couleurs noire et violette. 
Couleurs qui, lorsqu’elles sont combinées représentent la fameuse pierre noire d’Isais, l’esprit divin féminin.
Le violet étant la couleur de la lumière divine générée par cette même pierre. 
Ces couleurs sont donc une manière de symboliser la déesse Isais.
La fusion de toute cette symbolique nous donne donc : la force Vril féminine.

On peut s’apercevoir qu’elles utilisèrent aussi le Soleil Noir, producteur d’énergie Vril, mais elles le nommèrent sous le nom de "Soleil Magique" ou "Ilum". 
Le terme Ilum étant dérivé de "Ilu" qui est un autre nom pour désigner le Vril.





La lance du roi Sargon II.


Un jour, Maria entra subitement en transe et elle capta télépathiquement 
des informations dans une langue qui lui était totalement étrangère.

Dans son état second elle rédigea de nombreux textes dans ces deux langues mystérieuses. 
D’après elle, ces messages télépathiques lui avaient était transmis depuis… le système solaire d’Aldébaran… 
Aldébaran est une étoile qui forme "l’œil" de la constellation du taureau, elle située à 68 années-lumière de la Terre, et est 44,2 fois plus grande que notre Soleil. 
Elle est d’ailleurs l’une des quatre étoiles sacrées des Perses.
Les habitants de ce système solaire, seraient des hommes-dieux aryens, qui, pour certains d’entre-eux seraient venus sur notre planète, afin de s’y installer suite à l’expansion de leur étoile, rendant temporairement inhabitable leur planète. 
Ce serait grâce à leur venue sur Terre que notre race aurait ensuite été créée. 
Ils seraient donc nos lointains descendants.
Des empreintes fossilisées de pas humains vieilles d’environ 500 millions d’années retrouvées dans l’Utah aux USA, pourraient peut-être être une preuve physique de cette très lointaine colonisation. 
Un trilobite fossilisé du même âge est piétiné avec le talon. 
Le trilobite est une écrevisse primitive qui vivait à cet âge la et qui a disparu il y a 400 millions d’années. 
De plus, l’empreinte prouve que la personne qui l’a faite possédait des chaussures, or l’homme porterait des chaussures depuis à peine seulement quelques milliers d’années. 
Vous pensez bien que cette extraordinaire découverte fût réfutée, pourtant, les preuves parlent d’elles-mêmes. 
La théorie de la colonisation terrestre par des êtres supérieurs dotés d’une technologie possédant des milliers d’années d’avance ne peut en aucun cas être jetée, compte-tenu des centaines de preuves existantes au sujet d’un probable lointain passé technologique sur Terre.

 






Les traces de pas de 500 millions d'années !






En décembre 1919, une maison forestière fut louée près de Berchtesgaden, pour y organiser une réunion ou se rencontrèrent quelques personnes des Sociétés Thulé, Vril et de la Societas Templi Marcioni. Parmi elles, Maria et Sigrun. Sigrun, dont le nom vient d’ailleurs Valkyrie, était la seconde figure de proue de la Société Vril, elle travaillait beaucoup avec Maria.
Elles se rendirent donc tout deux à cette réunion pour discuter des étranges messages qui avaient été envoyés à Maria. 
Cette dernière présenta ses textes, et la langue étrange fût tout de suite reconnue par les hommes de la Societas Templi Marcioni.
Ceux-ci affirmèrent qu’elle avait déjà été utilisé au moyen-âge par les Seigneurs de la Pierre Noire et d’autres Templiers, pour leur permettre de dissimuler leurs secrets mystiques et scientifiques. 
Ils se mirent donc en collaboration et travaillèrent ensemble à la traduction de ces textes, et il s’avère que les informations transmises contenaient des précisions techniques très précises pour construire… Des disques volants… 
Si vous vous mettez à chercher des informations sur la Société Vril, et sur ce qui gravite autour de celle-ci, vous tomberez souvent sur cette forme d’écriture.









Vous pouvez voir les mêmes écritures autour de ce Soleil Noir.



Une fois entièrement traduits, les plans de construction et les renseignements techniques reçus par Maria étaient si précis que naquit l’idée la plus fantastique qui soit : la construction de disques volants. 
Le concept d’une "autre science" une science alternative, mûrit alors dans les esprits.
La Société Thulé accepta de financer le projet, il fallut trois ans pour qu’il soit mis en place. 
Mais pari réussi, durant l’été 1922 la construction du premier prototype de soucoupe volante débuta, on baptisa cet engin "Jenseitsflugmaschine" ou la machine volante vers l’au-delà. 

On ne connaît pas les performances de ce premier disque volant. 
Il fut expérimenté pendant deux ans avant d’être démonté et entreposé dans les ateliers de Messerschmidt à Augsbourg.
Par la suite plusieurs scientifiques se joignirent aux projets de construction de soucoupes volantes. 
Mais je tiens à dire fermement qu’aucun de ces chercheurs, malgré ce que tout le monde dit (sans d’ailleurs savoir quoi que ce soit) ne fit partit de la Société Vril en elle-même. 
Elle était uniquement composés de femmes et jamais aucun homme n’y entra, ils n’y étaient même pas admis. 
Et de plus l’organisation n’avait pas un but scientifique mais spirituel et mystique.
Voici ci-dessous des photos relatives à l’engin en question.













Le physicien Winfried Otto Schumann, inventeur des "résonances de Schumann" qui travaillait désormais sur les plans de constructions de de soucoupes volantes, fit un exposé à la Faculté des sciences de Munich au sujet de cette nouvelle "autre science". 


En voici un extrait sortit des archives secrètes de la SS :

"Dans tous les domaines, il y a deux principes qui déterminent les événements : la lumière et l’ombre, le bien et le mal, la création et la destruction, comme le plus et le moins en électricité. Il s’agit toujours de : d’une façon d’une façon ou d’une autre ! Ces deux derniers principes – désignons-les concrètement comme les principes créateurs et destructeurs – déterminent aussi nos moyens techniques. ( … ) Le principe destructeur qui est l’œuvre du diable, le principe créateur l’œuvre de Dieu. ( … ) Toute technique basée sur le principe de l’explosion ou de la combustion peut être cataloguée de technique satanique. La nouvelle ère qui arrive sera l’ère d’une technique nouvelle, positive et divine ! (…)"

Le scientifique et inventeur Viktor Schauberger, dont nous je vous parlais dans mon article sur l’énergie Vril, travaillait à la même période sur un projet similaire. 
Cela concernait la "science de l’implosion" cela signifie l’utilisation du potentiel des mondes intérieurs dans le monde extérieur. 
Il découvrit cette science en étudiant les enseignements de Johannes Kepler qui était en possession de la doctrine secrète des pythagoriciens, qui fût reprise et tenue secrète par les Templiers. 
Adolf Hitler et les membres des Sociétés Thulé et Vril savaient que le principe divin est toujours créateur, une technologie qui par contre repose sur l’explosion, comme la nôtre actuellement, est destructrice et donc par cela opposée au principe divin et à la nature. 
On voulut donc créer une technologie reposant sur l’implosion. 
Avec cette technique, on pourrait dissoudre la pesanteur.







En 1934, Schauberger fut présenté à Hitler et aux scientifiques qui travaillaient en partenariat avec la Société Vril. 
A la suite d’un entretien ils décidèrent de collaborer ensemble à la construction de disques volants. 
Au mois de juin de la même année, sous la direction du Dr.Schumann, le second engin volant circulaire fut construit, il fut baptisé RFZ-1. 
RFZ est l’abréviation de "RundFlugZeug" la série d’avions ronds. 
Cet engin doté d’une propulsion à antigravitation électro-magnétique. Il fit son premier vol conduit par le pilote Lothar Waiz. 
Ce premier essai failli mal se terminer, son premier vol sera aussi le dernier ; il s’éleva à une hauteur d’environ 60 m et se mit alors à tournoyer et à danser dans l’air pendant plusieurs minutes.
C’est avec beaucoup de peine que Lothar Waiz réussit à le poser au sol, à s’en échapper et à s’en éloigner en courant car l’appareil se mit à tourner comme une toupie avant de capoter et d’être complètement mis en pièces. 
Ce fut la fin du RFZ-1. 
Mais fin 1934, un autre appareil, le RFZ-2, muni d’une "propulsion Vril" et d’un pilotage "à impulsion magnétique" vola enfin. 
Voici comment le vol fut décrit : "Les contours de l’appareil s’estompaient quand il prenait de la vitesse. 
Il s’illuminait de différentes couleurs. 
Suivant la force de propulsion, il passait successivement du rouge à l’orange puis jaune, vert blanc, bleu ou violet". 
Cette description ressemble aux témoignages des témoins visuels des apparitions d’ovnis après guerre.



Dessous d’un RFZ-2




Le 17 décembre 1938 eut lieu une expédition allemande en Antarctique menée par le porte-avions Schwabenland. 
Les Allemands s’attribuèrent 600.000 km² de terres qu’ils baptisèrent "Neuschwabenland"(Nouvelle Souabe). 
Des flottes entières de sous-marins allemands prirent plus tard la route de l’Antarctique. 
 Jusqu’à ce jour, plus de cent sous-marins allemands y disparurent. 
Ils étaient tous équipés du "tube Walter" qui leur permettait de rester plusieurs semaines sous l’eau. 
Ils y emportèrent probablement des soucoupes volantes en pièces détachées et un grand nombre d’archives de la Société Vril.

 





En août 1939 décolla le premier RFZ-5. 


Il était équipé d’armes moyennement lourdes et on fini par le nommer sous le nom bien connu de "Haunebu". 
Il avait un équipage composé de huit hommes, avait 25m de diamètre, sa vitesse au départ était de 4.800km/h pour atteindre, plus tard, jusqu’à 17.000km/h. 
Elle était équipée de deux "canons à rayons forts" (KSK) de 60mm, montés sur tourelles rotatives, et de quatre MK106 et avait une aptitude moyenne à voler dans l’espace. 
On ne connaît rien sur les deux précédents modèles.
 




En 1941 sortit le Vril-1, qui fut le premier engin vraiment fiable. 


Il avait 11,5 mètres de diamètre, possédait un siège et une "propulsion à lévitation Schumann". 
Il atteignait des vitesses de 2.900 à 12.000km/h, pouvait accomplir en pleine vitesse des changements de vol à angle droit sans préjudice pour le pilote, il n’était pas soumis aux conditions atmosphériques et était parfaitement apte à voler dans l’espace. 
Puis la série Vril se poursuivit avec plusieurs autres prototypes, ils gardaient en fait les mêmes caractéristiques au niveau de la propulsion, mais ils étaient toujours plus grands, plus rapides et mieux équipés.
Les deux plus prometteurs furent le Vril-7 et le Vril-8. 
Ces deux modèles subirent toutes sortes de modifications au cours des essais. 
Apparemment les américains parvinrent à photographier un Vril-7 décollant de Prague. 
Ce modèle fût testé pour la première fois par Sigrun. 
Le Vril-8 quant à lui ne fût créé qu’en un seul exemplaire que l’on nomma Odin. 
Un Vril-9 aurait aussi du voir le jour, mais jamais il ne fût construit, il resta à l’état de croquis.



Le Vril-7.



Au début de l’année 1943, on lança même le projet d’un énorme astronef en forme de cigare, long de 139 mètres, qui devait être construit dans les chantiers de Zeppelin, c’était l’Appareil Andomeda. 
Il devait transporter plusieurs soucoupes pour des vols interstellaires de longue durée.
En décembre 1943, eu lieu une importante à Kolberg en Pologne, sur la côte de la mer du Nord à laquelle Maria et Sigrun assistèrent. 
Le sujet de cette réunion concernait le projet Aldébaran. 
Les Vrilerinnen avaient reçu de nouvelles informations ; deux planètes habitables tourneraient autour de l’étoile. 
Elles avaient aussi appris qu’un "Wormhole" (trou de ver) existait entre notre système solaire et celui d’Aldébaran. 
Les trous de ver sont des connexions spatio-temporelles indépendantes de la vitesse de la lumière, reliant différents points de l’univers à d’autres. 
Ce sont des trous dans l’espace-temps.  
Un voyage à bord d’un disque volant modèle Vril-7 fut donc programmé pour s’y rendre. 
Le 2 janvier 1944, Hitler, Himmler, Künkel et Schumann se rencontrèrent pour en parler. 
A son retour, d’après des photos du Vril-7, on aurait dit qu’il avait voyagé pendant plus d’un siècle, le revêtement extérieur de l’engin paraissait très usagé et il était abimé en de maints endroits. 
Mais quoi qu’il en soit, l’opération fût une réussite.


 
Fin mars 1945, des disques volants Vril-7 et le Vril-8 Odin décollèrent de Brandebourg après avoir fait sauter tout le terrain d’essais et en emmenant tout les membres de la Société et une partie des scientifiques. 
 Aucune Vrilerinnen ne fut retrouvée, ni Maria, ni aucune autre, toutes disparurent subitement de la surface de la Terre. Il ne fait aucun doute que la destination prévue était Aldébaran.

Des gens qui travaillent sur le sujet et qui ont eu accès à plusieurs documents ont affirmé qu’il s’agissait bien de ça, et qu’Aldébaran n’était pas un nom de code pour un quelconque lieu sur Terre.
Une lettre écrite par une vrilerin nommée Gudrun a pu être retrouvée. 

On sait que Gudrun fût une des membres les plus importantes de la Société. 
Voyant la défaite de l’Allemagne venir à grands pas, elle annonce le départ. 
Le début commence bien avec « le voyage d’Odin » programmé entre fin mars et avril. 
La fin quant à elle se termine avec "Personne ne reste ici. 
Avec courage, vers de nouveaux horizons". 
Ci-dessous la lettre en question, vous pouvez l’agrandir, il n’existe pas de meilleur modèle.



La lettre d’adieu de Maria Orsic.






A la fin de la guerre l’Amérique lança une opération d’envergure 
"Paperclip" qui visait la saisie de tout les documents sur
les technologies secrètes de l’Allemagne, et l’enlèvement 
des scientifiques ayant travaillés dessus.

 





C’est comme ça que fût recruté dans la NASA Wernher von Braun, l’inventeur du missile V2. 
Ce dernier joua un très grand rôle dans l’invention du système de fuselage. 
Viktor Schauberger fût aussi amené aux Etats-Unis, ou il du travailler pour la CIA, il fut obligé de livrer tout son savoir à ces vipères. Il mourra cinq jours après avoir été relâché…
Les soviétiques auraient fouillé son appartement de Vienne, en emportant des documents et plans, qui auraient été ensuite détruits. 
Les forces spéciales américaines se serait emparé de tous les appareils présents à son domicile et l’aurait placé en détention durant 9 mois, afin qu’il établisse un bilan de ses recherches. Les russes seraient parvenus quant à eux à trouver des documents techniques sur le Vril-7.
 




En 1947, L’opération "High Jump" est lancée, les américains se rendent en Antarctique sous les ordres de l’Amiral Byrd qui avait à sa disposition 6000 hommes, un navire de guerre, un porte-avions entièrement équipé et tout un système complet de ravitaillement.
La raison officielle pour laquelle eu lieu cette opération d’envergure fut "l’exploration de l’Antarctique". 
Byrd disposait de huit mois de réserves mais fut mystérieusement obligé d’interrompre toute l’opération au bout de seulement huit semaines, et ce après avoir subi de grandes pertes d’avions, le nombre exact de disparus ne fut jamais communiqué.
Durant son séjour, il dit avoir découvert quelque chose d’extraordinaire : le passage de la terre creuse et le peuple d’êtres supérieurs qui y vivent (voir journal de bord l’Amiral Byrd). 

 




Ces êtres souterrains utilisaient des "flugelrads" des disques volants
 sur lesquels étaient marqués des Svastikas.



Il expliqua plus tard : "c’est dur à entendre mais dans le cas d’une nouvelle guerre il faudra s’attendre à des attaques d’avions qui peuvent voler d’un pôle à l’autre". 
Il laissa entendre qu’il y avait là-bas une civilisation avancée qui se servait, en accord avec les SS, d’une technologie nettement supérieure. 
Tout ce qu’il a pu écrire dans son journal de bord concorde étonnamment bien avec "Vril, the Power of the Coming Race" le roman d’Edward Bulwer-Lytton. 
Si vous prenez le temps de lire le temps de lire le petit journal de Byrd, à première vue cela vous paraîtra probablement complètement irréel. 
Mais au moment ou vous vous direz que ce sont de folles élucubrations, posez-vous cette question : pourquoi un amiral renommé, prendrait le risque de se faire passer pour aliéné ou terrible menteur ?





 
Le physicien Wilhelm Reich, que j’ai cité dans mon précédent article sur l’énergie Vril, disait, comme Schauberger, qu’il était possible, par le biais d’une certaine énergie cosmique, de créer des système de propulsion pour ovnis.
Il nommait cette énergie "Orgone" qui n’est rien d’autre que le Vril. 
Virgil Armstrong, un ex membre de la CIA et ancien officier des services secrets de l’US Air Force, déclara que les engins volants allemands pendant la seconde guerre pouvaient atterrir et décoller à la verticale et faire instantanément des virages à 90°.
La CIA et les services secrets britanniques étaient au courant en 1942 de la construction et de l’emploi de tels objets volants et d’ailleurs plusieurs rapports datant des années 50 en témoignent. 
Le physicien allemand Hermann Oberth, l’un des pères du vol spatial déclara un jour, après la fin de la guerre 

 




On raconte aussi qu’existent des photos d’un disque volant ayant atterrit en RDA
 dans les années 60 pour repartir aussitôt ensuite. 
Une Balkenkreuz et une Svastika étaient peintes dessus… 


Et voici deux témoignages qui ont était fait à monsieur Jean-Marc Roeder un docteur en physique et spécialiste de l’antigravitation, suite à une conférence sur les soucoupes volantes Allemandes :
"Il y a environ deux ans, à la fin d’une petite conférence que je donnais au Lion’s club de Strasbourg sur les soucoupes nazies, deux messieurs très âgés vinrent me trouver. Le premier m’expliqua que, alsacien enrôlé de force dans la wermacht, il avait observé une soucoupe de couleur rougeâtre survolant sa position à basse altitude (environ 60 mètres) lors de la bataille de Koursk sur le front russe. Il estimait la taille de l’engin à environ 20 à 30 mètres de diamètre. Il m’affirma aussi que la soucoupe qu’il avait vue ressemblait à s’y méprendre à un des modèles de Vril dont j’avais montré les photos durant la conférence. De plus, l’officier commandant leur position d’artillerie leur dit de ne pas s’inquiéter car il s’agissait d’une nouvelle arme de vengeance ultra-secrète testée sur le front. L’autre monsieur, alsacien engagé volontaire dans les Waffen SS, me donna un témoignage encore plus impressionnant. Il m’expliqua que, alors qu’il était basé à Augsbourg en 1944, il fut convoqué avec une vingtaine de ses camarades par son commandant SS. Le commandant leur annonça qu’ils se rendraient le jour même à l’aéroport militaire d’Augsbourg pour sécuriser celui-ci durant un test ultra secret. Il leur précisa aussi que la moindre révélation sur ce qu’ils verraient serait sanctionnée par une exécution immédiate. Le témoin m’expliqua qu’il vit sortir d’un hangar, à 100m de sa position, une soucoupe d’environ trente mètres de diamètre et quinze mètre de hauteur, en forme de cloche et surmontée d’un petit dôme. Elle émettait un faible sifflement ainsi qu’un bourdonnement d’abeilles. L’engin semblait flotter à deux mètres du sol en oscillant lentement.  Il se dirigea lentement vers la piste de décollage puis s’éleva doucement verticalement jusqu’à cent mètres d’altitude en oscillant comme une feuille morte. Détail intéressant, l’engin de couleur noire devint lumineux en s’élevant, passant d’une luminosité bleue électrique à une couleur rouge grenat sur le côté et orange vif sous le dessous. Il accéléra ensuite à une vitesse foudroyante et disparu à l’horizon en deux seconde en émettant un « son d’orgue ». L’engin réapparu dix minute plus tard au dessus du hangar et chuta en feuille morte devant celui-ci avant de se plaquer au sol avec un bruit métallique sourd. Dès l’atterrissage, le témoin et ses camarades furent immédiatement rembarqués en camion vers leur caserne et ne purent approcher le prototype. Bien sûr, il ne s’agit que d’un témoignage qui n’a pas valeur de preuve mais il m’a parut sincère, d’autant plus que cet ancien combattant avait les larmes aux yeux en me racontant son aventure. Il me remercia même en m’affirmant qu’il attendait depuis cette époque de comprendre ce qu’il avait vu. Je pense que ces témoins ont vu le prototype antigravitationnel Vril 8 "Odin"."

 







J’ai aussi pu constater que selon plusieurs sources, un retour de la Société Vril sur Terre, accompagnés des hommes-dieux d’Aldébaran devrait avoir lieu au XXI ème siècle. 
Un lien avec le Troisième Sargon/Avatar qui doit faire irruption sur le monde pour écraser le mal qui dirige la terre ? Qui sait…
"Nous avons déjà les moyens de voyager vers les étoiles, 
mais ces technologies sont gardées secrètes au sein de 'projets noirs' 
et il faudrait une acte divin pour qu’elles soient utilisées au bénéfice de l’humanité…"
Ben Rich – Membre de la Fraternité…




  








Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source:elishean.fr

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>


Dernière édition par ClauD.31 le Sam 4 Mar - 17:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Dim 10 Juil - 17:12



==========================
CHEMTRAILS, VRAI OU FAUX ?====================================================
CHEMTRAILS, VRAI OU FAUX ?==========================







Après avoir lu ce dossier,
vous comprendrez facilement que les responsables gouvernementaux n'ont
jamais dit la vérité sur ces anomalies célestes que tout le monde
peut observer partout dans le monde


LES PREUVES SONT LA !
 
Ils vous disent que ces traces blanches dans le ciel sont dues à la condensation de la vapeur d'eau sous l'action des réacteurs des jets liners commerciaux, que tout cela est normal parce qu'il fait très froid à dix mille mètres d'altitude et que les gaz sortant des turbines sont brûlants.
Ce qu'ils ne vous disent pas, c'est que cette condensation d'eau à haute latitude ne doit durer que quelques instants, voire deux ou trois minutes, avant de disparaître.
Ce phénomène est en effet normal, ainsi que le montre la photo ci-contre.
 
Photo agrandie : regardez maintenant cette même courte traînée encadrée par deux autres qui n'en finissent pas :
 

Des avions de même types peuvent-ils, à une altitude identique, laisser derrière eux des traînées de condensation aussi différentes que celles de la photo ci-dessus ?
La traînée n°1 est ce qu'on appelle un "contrail" (contraction des mots "condensation" et "trail" (piste ou tracé), alors que les deux autres traces n°2 et n°3 sont des "CHEMTRAILS"  (chemical trails - traînées chimiques").
Nous avons sous les yeux :
- la trace d'un avion « honnête » volant à une altitude d'environ 10.000 mètres/30.000 pieds.
2 et 3 - les traces persistantes de deux avions pulvérisant des matières chimiques à une altitude quasi identique.
Ces deux derniers « chemtrails », au lieu de s'estomper rapidement, vont au contraire persister tout en "s'épanouissant"  pour finalement former des nuages qui se rejoindront bientôt et voileront le ciel plus ou moins fortement.
LES AVIONS DE LIGNE NE LAISSENT JAMAIS DE TELLES TRAINEES
 
D'autres « anomalies » flagrantes :
 
Le but d'un avion de ligne est de rallier un point A à un point B le plus directement et le plus rapidement possible. A-t-on déjà vu un liner commercial faire des virages en U ou des virages serrés en plein ciel, délaissant sa route initiale ?
                       
 
Y aurait-il, dans ces appareils (gauche et droite) des pilotes complètement beurrés ou atteints d'un inextinguible hoquet ?
Sur la photo ci-dessus, et ci-contre à droite, on remarque une nette interruption de la traînée, ce qui ne peut que correspondre à un arrêt temporaire, commandé depuis la cabine, de l'épandage d'aérosols. Par exemple, lors d' un changement de réservoir. 
   
 
Les « figures de voltige » que vous voyez ci-dessus, à gauche, sont volontaires. Il s'agit, pour les opérateurs, soit de quadriller un maximum d'espace (une région par exemple) soit, au contraire, d'effectuer leur tracé au-dessus d'un objectif précis. 


LES AVIONS DE LIGNE 
NE FONT JAMAIS DE TELLES FIGURES
          
 
 
Quelques beaux échantillons de pistes empoisonnées : quadrillage, ratissage, en étoile, en X, en double X ... Nos empoisonneurs ne manquent pas d'imagination.
    
Citation :
 
ET VOICI UNE AUTRE PREUVE :

Non, vous ne rêvez pas, c'est bien une carlingue de JetLiner transformée pour abriter des barils de produits toxiques destinés à l'épandage.
L'inscription sur le panneau du fond, à droite, ne laisse aucun doute : 
Sprayer 05
HAZMAT-INSIDE
(Hazardous Material Inside)
 
Ce qui signifie en français: Avion épandeur n°5 et: 
Produits dangereux à bord
 
                   
                                                                                              -->  (cliquer sur la photo pour l'agrandir)

 
Pour bien vous convaincre que nous ne vous racontons pas d'histoires stupides, voyez ci-contre la définition de ces termes :
 
Le terme « HAZMAT » :
"A dangerous good is any solid, liquid, or gas that can harm people, other living organisms, property, or the environment. An equivalent term, used almost exclusively in the United States, is hazardous material (hazmat). Dangerous goods may be radioactive, flammable, explosive, toxic, corrosive, biohazardous, an oxidizer, an asphyxiant, a pathogen, an allergen, or may have other characteristics that render it hazardous in specific circumstances."
Soit en français :
Un produit dangereux, qu’il soit solide, liquide ou gazeux, peut nuire aux personnes, aux organismes vivants ou à l’environnement. Un terme équivalent, utilisé exclusivement aux Etats-Unis, est : hazardous material (hazmat). Les produits dangereux peuvent être radioactifs, inflammables, explosifs, toxiques, corrosifs, oxydants, asphyxiants, pathogènes, allergènes, ou peuvent avoir d’autres caractéristiques qui les rendent dangereux dans des circonstances spécifiques.

 
Il s'agit là, en apparence, de l'aménagement typique d'un appareil d'épandage de type Tracker ou Canadair : barils en acier inox contenant, non pas de l'eau ou du retardant (oxyde de fer) pour combattre le feu, mais - en l'occurrence - des produits hautement toxiques pour notre organisme, ce que nous allons voir un peu plus bas.
A ce stade, il est difficile de passer sous silence ce qu'a fait l'aviation américaine au Vietnam. Une photo de l'époque et trois autres actuelles, en diront plus qu'une longue explication :
 

 
    

Photo de gauche : épandage de produits chimiques au Vietnam par des avions américains en 1966. 
Ils répandaient l'agent orange " , un défoliant comparable au trop fameux Round Up produit et commercialisé par Monsanto !!! (cf site
LIEN-->  http://www.vietnampictorial.com/Internet/fr-FR/49/130/5/12/NewsEvents/Default.aspx )

Photos de droite : chemtrails actuels depuis 1999 (666).

 

Citation :

Citation :

 


De la réalité à la désinformation
Les auteurs du site "Contrail Science" visiblement inféodé à la firme Boeing et au Système, ont la prétention de nous faire gober :

Citation :

Citation :


  • que la stupéfiante installation visible sur la photo ci-dessus, comportant soi-disant des bidons remplis d’eau, était destinée, en début 2008, à tester le centre de gravité (CG) du Boeing 777-200LR Worldliner avant d’être commercialisé…, alors que le premier de ce type a été vendu et délivré à la compagnie Pakistan International Airlines en février 2006 !! LIEN--> http://contrailscience.com/contrail-or-chemtrail/ :  Ils ont "oublié" d'effacer les mots "Sprayer 05" et "HAZMAT INSIDE". Inconscience ? Provocation ?...



 


 


--> cliquez pour agrandir la photo
Observez bien la photo suivante trouvée sur le site AIRLINERS  NET sous la dépendance de BOEING : depuis quelques mois, elle a été "nettoyée" de toute inscription révélatrice relative à l'épandage et aux produits toxiques transportés.
Le site "Contrail Science" prétend "qu'un signe sur la cloison du Boeing 777 pourrait vouloir dire"Sprayer 05" et "HAZMAT INSIDE" (Here’s one making the rounds, scary looking barrels, and a sign on the wall that possibly says “Hazmat inside”)
LIEN--> http://contrailscience.com/contrail-or-chemtrail/


Et ... que ces deux inscriptions ont été ajoutés plus tard. C'est vraiment prendre les gens en général pour des abrutis ! (note the “Hazmat” text was added later)   

Pourquoi BOEING - ou ses complices - aurait-il dévoilé ses propres turpitudes ? 
Et si ces inscriptions SPRAYER 05 et  HAZMAT INSIDE étaient un faux, à quoi rimerait le cadre barré jaune et noir, 
signalant un DANGER, affiché par la firme BOEING ???

 

 DES AVIONS MILITAIRES CAMOUFLES EN honnêtes AVIONS COMMERCIAUX !!!
 

Un Boeing de l'US Air Force

Un autre Boeing, un 747, de la NASA

Arrière d'un KC-135 ravitailleur en vol modifié pour l'épandage de chemtrails

Appareil de la "North American Weather consultants" sous contrôle de l'armée US
 

Boeing KC-135 utilisé par l'Armée de l'Air française pour le ravitaillement en vol et aussi... pour l'épangage de chemtrails.
Le B-52 ci-contre est un des appareils les plus utilisés pour larguer les traînées de la mort. Son énorme capacité de charge et sa grande autonomie en font une remarquable machine volante à pourrir le ciel.

 


Voilà donc l'un des moyens techniques utilisés pour répandre le poison gouvernemental sur les petits humains que vous êtes ( ils vous appellent les petits animaux et aussi le peuple d'en bas, pas seulement en France ! )

Le site « Contrail Science » prétend que ces bidons soi-disant remplis d'eau servent à tester le centrage et les variations en vol du centre de gravité des JetLiner avant de les commercialiser... Les auteurs de Contrail Science en savent donc plus que les ingénieurs de Boeing !!

En présentant ces photos, la direction de Boeing, quant à elle, précise seulement - et vaguement - qu'elles sont en rapport avec les essais en vol du 777-200LR. Sans plus...

Certains d'entre nous ont une formation d'ingénieurs en aéronautique et savent très bien que les essais en vol ne se passent jamais de telle façon. L'explication fournie par « Contrail Science », un site de désinformation inféodé à Boeing et au Système, est pour le moins... bidon !

Mais venons-en à la composition de la potion infecte.

QUELLE EST DONC CETTE SOUPE POURRIE 
QU'ILS VAPORISENT DANS NOTRE ATMOSPHERE ?

 
D'après des analyses très sérieuses faites en laboratoires privés - pas ceux du Système ! - On peut relever au moins huit agents chimiques ou biologiques composant les chemtrails gentiment vaporisés au-dessus de nos têtes par une belle bande de salopards autorisés par de tout puissants pourrisseurs :
Citation :

Citation :
Citation :
Citation :
Citation :

  • des sels de barium

  • des microparticules d'aluminium

  • du dibrométhane (Ethylene dibromide EDB)

  • des streptomyces

  • des entérobactéries

  • du serratia marcescens

  • du thorium.9 radioactif

  • ainsi que de nombreuses nanoparticules et des fibres coloïdales difficilement identifiables



Nous conseillons de se reporter au tableau détaillé des dangers et méfaits qu'occasionnent ces substances :
LIEN--> 
Analyse en laboratoire des constituants de certains chemtrails (clic !)
Parmi les objectifs inavoués de ces épandages, on relève diverses hypothèses :

Citation :
Citation :
Citation :
Citation :

  • lutte contre le réchauffement planétaire 

  • modification du climat

  • moyen de communication pour l'armée 

  • empoisonnement des populations 

  • expériences de guerre biologique 

  • intentions occultes




  • Le réchauffement planétaire, c'est ... du réchauffé. On nous en bassine depuis bientôt cinq ans. En fait de réchauffement, parlons plutôt d'un bouleversement climatique à l'échelle de notre terre. En ce moment, (mi-décembre 2008), il pleut en continu sur la Côte d'Azur et sur la Corse, avec un petit 8°C pendant la journée, alors que le soleil resplendit dans le nord de la France où il fait 10°C !!! Foutaise que le réchauffement prétendu par tous ces politicards et savantasses vendus aux "Allumés" - le terme Illuminati est trop bien pour les immenses salopards cavernicoles qui téléguident leurs marionnettes gouvernementales.


  • Nous ne pouvons pas douter que les chemtrails, fréquemment associés à d'intenses champs électromagnétiques - programme HAARP -agissent sur le climat et constituent aussi un moyen de contrôle chimique sur les humains :


    (à voir absolument)
    LIEN--> https://www.dailymotion.com/relevance/search/les%2Barchives%2Boubli%25C3%25A9es%2Bde%2Bhaarp 



  • Un moyen de communication pour l'armée ? C'est très possible, d'autant que ces panaches pourris contiennent de fortes proportions de micro-particules d'aluminium

  • L'empoisonnement des populations ? D'après le tableau des composants chimiques présenté plus haut, vous avez dû vous faire votre propre opinion sur la question !!!

  • Expériences de guerre biologique ? C'est dépassé. La guerre biologique est secrètement commencée depuis longtemps. On vous empoisonne à travers la nourriture infecte qu'on vous vend, les fruits et les légumes élevés les pieds dans l'eau, hors sol, à travers l'eau contaminée que vous buvez, par l'air pollué que vous respirez, à travers le climat complètement détraqué par les expériences russo-américaines telles que les milliards de kilowatts dont ils farcissent constamment l'ionosphère LIEN--> (HAARP)
    et... sans oublier, bien sûr, ces beaux dégueulis blanc-sale dans notre ciel.

  • Intentions occultes ?... Eh bien..., laissez libre cours à votre imaginations et vous en découvrirez des kyrielles dont certaines ne seront ni naïves ni invraisemblables.



 

Les partisans des traces de condensation prétendent que "l'ombre", ou les lignes sombres qui accompagnent
fréquemment les chemtrails ne sont que de simples phénomènes de persistance rétinienne
 


 Ci-dessus, un chemtrail présentant une ombre de chaque côté, image assez atypique.

--> Cliquez pour agrandir l'image, c'est...saisissant !

Autre trace noire associée à un chemtrail, dirigée vers le haut.

AVEZ-VOUS EU, VOUS AUSSI, UNE ILLUSION D'OPTIQUE EN REGARDANT CES PHOTOS ?
Non ? Alors quoi ? Foutaise ? démence ? élucubrations de tarés?

 
C'est ce que les officiels vous diront. Ceux qui ne savent pas trop quoi répondre et ceux qui sont parfaitement au courant et ne vous diront jamais la vérité.
Parce que ceux-là marchent main dans la main avec les "illuminés" et les obscures créatures qui les dirigent.



 
Enfin, et pour en finir avec ce dossier - dans l'attente de nouvelles informations 
sachez qu'il existe de très nombreux brevets sur les manipulations climatiques dont voici quelques spécimens : 
US Patent 3994437 - Broadcast dissemination of trace quantities of biologically active chemicals
Les agents chimiques biolo-giquement actif sont encapsulés dans un microdistributeur tel qu'un conduit filamenteux de grandeur et de croisement régulés. Les microdistributeurs remplis sont ensuite introduits dans une force de déplacement des fluides, préférablement l'air, et le liquide porteur contenant les microdistributeurs est ensuite diffusé à travers la région."
"Une méthode et un dispositif conçus pour disséminer de façon égale par des techniques d'épandage, des quantités d'agents chimiques biologiquement actifs tel que nutriments, insecticides, fongicides, régulateurs de croissance et autres. Les agents chimiques biologiquement actif sont encapsulés dans un microdistributeur tel qu'un conduit filamenteux de grandeur et de croisement régulés. Les microdistributeurs remplis sont ensuite introduits dans une force de déplacement des fluides, préférablement l'air, et le liquide porteur contenant les microdistributeurs est ensuite diffusé à travers la région." 
                                           (en anglais)
 

US Patent 5104069 - Boeing : Apparatus and method for ejecting matter from an aircraft



Appareil et méthode pour éjecter de la matière à partir d'un avion
L'éjecteur de fluide est rattaché à une surface extérieure de l'avion et inclut un tube d'air qui est espacé de la surface extérieure de l'avion par un mât.
 
 

Abstract



" A fluid ejector for discharging gases and fluids from an aircraft. The fluid ejector is fastened to an exterior surface of the aircraft and includes an air tube which is spaced apart from the exterior surface of the aircraft by a mast. Unwanted fluids and gases are evacuated from the aircraft through a conduit located inside the drain mast and are expelled from an outlet located in the side of the air tube. In this manner, the liquid or gases present at the outlet are discharged in a rearward direction away from the downstream portion of the aircraft by the airstream through the tube. "


EN COROLLAIRE : l'AUTORISATION QUE S'ADJUGENT 
LES U.S.A. POUR POLLUER NOTRE ATMOSPHERE :
Extrait de la vidéo de NBC4 :
 
 
Folio 8.817 : « Authorization Act 2005» pour modifier le climat par des procédés chimiques...
 ... «  en vue de changer ou contrôler le développement naturel des nuages atmosphériques par des méthodes artificielles »

Ainsi, nous y sommes, la boucle est fermée !
 
Un survol des inventions se rattachant, par exemple, au contrôle climatique, aux modifications du comportement, ou à d'autres objectifs de "contrôle", donne tout son sens à la citation d'Albert Einstein :
« Il faut prévenir les hommes qu'ils sont en danger de mort, la science devient criminelle. »
 
 Petite galerie - pour ne pas dire "gâterie" d'images avant de nous quitter :
 
 
 
M...de !  J'allais oublier :
 
 

Langlay, ça vous dit quelque chose ? C'est le siège de la C.I.A. (Central Intelligence Agency - Agence Centrale d'Espionnage) 
le long du fleuve Potomac, à quelques kilomètres du Pentagone.  La NASA (Agence AéroSpatiale Américaine) 
dans les murs de la CIA, ça ne vous étonne pas ??? Non... Après tout, c'est normal, 
puisqu'il s'agit en l'occurrence du département de modification des conditions climatiques !!!



                                                                                                                                SOURCE:   Gérard CAMBRI -  chroniques de l'anti-monde / L'envers du décor LIEN--> ICI

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Sam 17 Sep - 11:29

=============
NANOPARTICULES
=============


Les nanoparticules, également appelées particules ultrafines (PUF), sont des molécules dont la taille varie entre 
1 et 100 nanomètres (1 nm = 10-9 m = 0,000000001 m). Elles sont donc plus grandes que des atomes et plus petites 
qu’une cellule. On distingue les nanoparticules « élaborées », fabriquées artificiellement, et les « émissions secondaires »,
sous-produits d’une réaction, comme les particules présentes dans la fumée de cigarette ou les émissions de diesel.
Les nanoparticules artificielles sont fabriquées soit par fractionnement d’un matériau massif (approche descendante),

soit par agglomération d’atomes (approche ascendante). Elles se présentent sous la forme de poudres, de gel ou de solutions.
Leur intérêt réside dans leur taille qui leur confère des propriétés physico-chimiques inédites. Une même molécule peut 
d’ailleurs être inactive à l’échelle microscopique (10-6 m), et devenir très efficace à l’échelle nanoscopique.
Il existe des nanoparticules de n’importe quel matériau : carbones, céramiques, métaux, etc. On ne peut donc pas parler 

de façon générique des nanoparticules : chacune a ses propres caractéristiques, notamment en ce qui concerne la toxicité 
et la pénétration. Elles sont aujourd’hui utilisées dans de nombreux domaines : électronique, cosmétique, automobile, 
chimie, textile, pharmacie, agroalimentaire, optique, etc...








Grenoble est le centre français des nanotechnologies.
 Elles s’y développent par une alliance sans faille entre l’Etat,
 les entreprises et le Commissariat à l’énergie atomique. 
Qui ont réussi à avancer sans que les citoyens prennent
 conscience de ce que représente cette voie technologique.





Les nanoparticules peuvent représenter un risque pour la santé à cause de leur petite taille. Les nanoparticules ont une taille
qui les place entre la matière macroscopique et l’échelle moléculaire, elles sont dangereuses pour l’organisme, car elles sont plus
petites que nos cellules. Elles sont si petites qu’elles traversent notamment sans difficulté la barrière encéphalique chez les humains.
Leur impact n’est pas encore bien connu, car l’usage des nanomatériaux ne date que des années 1990. L’évaluation des risques 
liés aux nanotechnologies a du retard. Et si les experts sont unanimes sur la nécessité d’augmenter les recherches, l’ampleur de 
la tâche est titanesque. Des centaines de nanomatériaux différents sont déjà sur le marché français. La recherche publique française 
consacre aujourd’hui moins de 5 % de son budget "nano" à cette question des risques. 








Voilà plus de dix ans qu’ont été lancées les premières alertes scientifiques 
au sujet des nanomatériaux. En vain : les industriels multiplient les usages de ces
 substances minuscules. L’association Agir pour l’environnement vient de révéler 
que des aliments courants en contenaient sans que le consommateur en soit informé. 
Pourtant, parce qu’elles ont la capacité de « transpercer les barrières du vivant »,
 les nanoparticules méritent la plus grande précaution avant diffusion.






Plusieurs associations réclament une contribution financière des entreprises.
Les nanoparticules peuvent également avoir un impact négatif sur l’environnement, 
car à cause de leur taille, elles ne sont pas filtrées dans l’eau ou dans l’air et se répandent 
directement dans la nature.La législation en matière de nanoparticules n’est pas encore 
très précise. En France, depuis la loi Grenelle 2 de 2013, les fabricants, ainsi que les 
importateurs et les distributeurs doivent déclarer tous les ans les quantités et les usages 
des nanoparticules qu’ils manipulent auprès de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire).









Les nanotechnologies se développent sans contrôle. Un moteur caché de l’intérêt
 pour les nanos est le rêve d’une amélioration technologique de l’humain lui-même.


SOURCES: Novethic.fr / Reporterre.net / Lemonde.fr

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Dim 9 Oct - 0:22


Ouverture de portail le grand G cosmique vers Orion et sa spirale





Les portails sont maintenant réactivés. Chaque portail réactivé nous rapproche de l’objectif final 
de la libération complète du plan éthérique et astral cela marquera la fin des temps avec l'introduction 
dans notre densité de temps du super président aux sper pouvoir tant attendu par les loges .


Un portail dimensionnel est un double vortex d’énergie qui transmet effectivement de l’énergie entre les différentes dimensions. Puis, l’énergie peut être utilisée. C’est une énergie neutre. Vous pouvez l’utiliser à bon escient ou l’utiliser à mauvaise escient. Quand le portail est activé, il peut devenir un vortex très fort, de soutien pour la lumière. Il peut effectivement changer la signature énergétique de cette région. Elle peut améliorer les conditions de vie des personnes, leur bien-être. on comprend mieux pourquoi certaines religion ne font leur prière qu'à des heures précises de la journée ,en rapport avec l'ouverture de ces lignes de communications ou chaque prière et envoyé  et atteint son destinataire a travers les mondes ce serait le système de communication quantique le plus puissant mis a la disposition des croyants ou des sorciers pour communiquer non plus avec Dieu mais avec des démons . l'heure d'activation de la dimension bas astral ce fait a 3 heure du matin ,là c'est une porte qui s'ouvre et les créatures les moins sympathiques de l'univers (l' union des vortex des mondes )déferlent sur terre jusqu'à l'aube  ,il s'ensuit cauchemars crime paralysie réveille en sursaut regardez votre réveil oh il est 3 heure du matin un hasard bien sure c'est plus confortable pour les esprits aseptises qui ne croient plus en rien malgré les phénomènes probants qu'ils rencontrent chaque année et sont en net progression ces dix dernières années ,il ya des milliards de créatures qui existent sur d'autre plan qui nous envient nos corps ,cet ancrage qui nous permet d'exister sur terre ,extraterrestre non c'est du pipeau dés qu vous entendrez ce mot vous saurez que l'on vous désinforment ,c'est le sujet le plus important pour cette raison que vous trouverez des milliers de leaders d'opinions vous rabâcher les ovnis par là  sans jamais s'interroger sur leur véritable nature . évidemment tous ces chercheur sont pour la plupart athée et ne jure que par anton parks sitchin ou la NASA c'est comme chercher Dieu chez les témoins de Jehovah .





En tous les cas ces satanés reptiliens ont ouvert une brèche pour que pénètrent dans notre monde 
des forces noires regardez la videos vous verrez la noirceur une foi que la porte sera ouverte envahir le cercle.

La porte est créé par un prisme (comme une loupe) et quatre réflecteurs afin de créer une Etoile du Matin à 5 branches. 
Le nombre 666 est le nombre d'un triangle à trois angles de 60 degrés chacun, le Triangle équilatéral. 
Symboliquement, dans le Triangle est le 'G' est la Porte de l'Arche,
 c'est à dire le STARGATE vers OSIRIS le GREEN et son royaume des morts: ORION.




Une Etoile tétrahédron est crée, semblable à « l'Etoile de David » ou « Sceau de Salomon », qui en réalité représente le STARGATE vers le NEXUS pour un contact avec les Djinns Démon et n'ai en rien un symbole religieux. Les gnostiques  utilisent le nom du Prophète Salomon et David (paix sur eux) itilisé dans l’occultisme, en tant que hexagramme diabolique par des incantations et amulettes outils du polythéiste de l’Enfer. « Le Sceau » inventé été ainsi utilisé dans la société Thulé des Nazis. Maintenant vous savez ce que représente le G en maçonnerie, c'est la PORTE DES ETOILES vers le NEXUS 
(les portes, le réseau), devant les portes G pour le monde des Djinns Démons !





Un autre phénomène à remarquer est le positionnement des Pyramides égyptiennes avec le Nil pour représenter plus ou moins la voie lactée, on obtient la carte céleste terrestre et le grand 'G'. Ce n'est pas seulement la projection parfaite d'un groupe d'étoile au sol mais bien une importante partie du ciel qui se retrouve ainsi représenté. En effet, on s'aperçoit que le Nil, situé sur la gauche des Pyramides, se reflète aussi sur la voie céleste car sa position correspond à celle de la Voie Lactée par rapport à la ceinture d’ORION.
 Que tout ceci arrive au moment où la constellation franchit l'axe Nord-Sud n'étonnera plus personne.


SOURCE: Rusty James news




LA PORTE DES ÉTOILES EXISTE RÉELLEMENT


L'Egypte est une projection d'une carte du ciel.
Les endroits de l'espace les plus importants pour l'histoire de l'Humanité sont codés 

dans la configuration géométrique du plateau de Gizeh et la banlieue du Caire.


Ce qui déroute le plus ceux qui veulent nous contrôler, c’est qu’il arrive parfois qu’un chercheur autodidacte 
sortie de nul part et n’appartenant à aucun groupe scientifique, religieux ou social connu, arrive à mettre
le doigt sur une réalité sensible qu’ils s’efforçaient tant bien que mal de cacher. 
C’est un individu de ce genre que nous avons rencontré dans le cadre de la conférence du mois d’avril 2008.

Partie de la simple idée de représenter les chiffres d’une manière universelle en dehors de toute référence culturelle,
  Patrick Lambert c’est graduellement aventuré sur une piste qui l’a conduit à faire une incroyable découverte 
en Égypte d'aujourd'hui. Il ne s’agit pas ici de science de fusée. Seulement de simples observations 
à la portée de tous "branchés" sur beaucoup d’intuitions. Tout est là, devant nos yeux. Il suffit de regarder à la bonne place.








LES CHIFFRES, UN LANGUAGE UNIVERSEL



Il existe plusieurs manières de représenter les nombres. A l’époque de l’empire romain on utilisait une notation de type I, II, III, IV, V.
 Aujourd’hui on utilise plutôt les chiffres arabes; 1, 2, 3, 4, 5. Dans les deux cas, il s’agit de convention de symbole qui, 
en dehors du contexte culturel, n’ont aucun sens. Une civilisation étrangère à la nötre ne pourrait pas comprendre ces symboles 
sans une référence culturelle. Pourtant, les scientifiques affirment que les mathématiques sont le langage universel par excellence. Alors, 
il doit bien exister une manière de représenter les chiffres pour être compris de tous.

C’est cette question qui fut le point de départ de la démarche de Patrick. Sa première idée fut d'essayer de représenter
 les chiffres par des symboles ou des dessins respectant une certaine logique géométrique.
Sans vouloir entrer dans les détails, où je m’y perdrais à coup sür, je vais me contenter de donner le résultat auquel Patrick arrive.
"Les chiffres peuvent s'écrire de plusieurs façons, mais une seule de ces façons est simple et unique."




Chiffre 1 = un point (qui agrandi devient un cercle)
Chiffre 2 = une croix (la rencontre de deux réalités distinctes) un entrecroisement
Chiffre 3 = un triangle équilatéral
Chiffre 4 = un carré (avec les coins reliés par des lignes pour former une pyramide vue des étoiles
Chiffre 5 = une étoile à cinq branches (le ciel)
Chiffre 6 = une étoile à six branches (pour l'étoile la plus brillante, vue de la Terre)

Le système semble démontrer une certaine cohérence. Par exemple si on multiplie 2 par 3 on obtient 6. 
Graphiquement on a bien l’entrecroisement (2) de deux triangles (3).

Patrick s’arrête à 6 chiffres. Pourquoi ne pas continuer avec le 7, 8, etc.? 
Sans avoir tout saisis de sa conception des chiffres. Je pense que le tout gravite autour de la notion du cercle.
 En géométrie on sait qu’il n’est pas possible de mettre plus de 6 cercles autour d’un cercle de même dimension. 
Se serait une sorte de limite logique d’un point de vue géométrique.

D’ailleurs, un système mathématique en base 6 n’est pas du tout farfelue. Les Égyptiens et les Sumériens 
utilisaient un tel système sixcimale (Nous utilisons un système décimal en base 10).
Richard nous a démontré qu'avec un système sixcimale on peut signaler des valeurs allant jusqu'à 36 
avec ses doigts. 
(Main droite pour les unités et main gauche pour les sixzaines. (6 x 6 pour chaque doigt de la main gauche) 
Exemple: TROIS doigts de la main gauche = 18, et 3 doigts de la main droite = 3
Donc, un arpenteur peut indiquer au loin, la valeur 21 avec ses deux mains, sans être brouillé par des bruits ambiants.

Le 6 a engendré: La division du cercle en 360 degrés et la mesure du temps en 60 minutes 
et 60 secondes toutes des notions qui nous viennent de ce système sixcimale.




_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Lun 5 Déc - 16:30



Et si Les bombes atomiques n'existaient pas ...






Les effets d’une explosion nucléaire sont classés de deux façons : 
initiale ou résiduel. Les premiers effets se produisent tout de suite 
après l’explosion et sont extrêmement dangereux dès la première 
minute. Les effets résiduels peuvent durer pendant des jours voire 
même, des années et peuvent entraîner la mort. 
Les principaux effets initiaux sont le souffle et les radiations.





Des images en couleur des essais de la bombe atomique avec le personnel militaire en 
service actif au Camp Desert Rock, Nevada Test Site, Nevada. Montre des soldats 
dans les trous de renards alors que la détonation nucléaire se produit à proximité; 
Lumière et ondes de choc; Poussières de soufflage; Des soldats s'échappant des renards 
et courant vers le nuage de champignons. Une partie de ces images est familière en 
vertu d'avoir été vu dans le film Atomic Cafe. Beaucoup de soldats qui étaient 
présents ont été exposés à des niveaux élevés de rayonnement.








Les effets d’une bombe nucléaire







Le souffle





Le souffle se défini comme un mouvement bref et rapide de l’air et ce, non loin du centre de l’explosion. 
Il est accompagné d’une pression et de forts vents. Lors du souffle, des débris sont projetés, 
ce qui peut entraîner la mort immédiate ou des blessures extrêmes tels que la perforation des poumons, rupture des tympans, etc.

Rayonnement thermique




Lors de l’explosion nucléaire, la rayonnement thermique se compose d’une boule de feu et d’une chaleur extrême. 
Le rayonnement de lumière se compose de deux lumières : la lumière ultraviolet et la lumière infrarouge. 
La radiation thermique produit d’intenses incendies, des brûlures de la peau et le flash (boule de feu) cause la cécité.

Rayonnement nucléaire




La radiation nucléaire est composé de deux catégories : radiation initiale et les radiations résiduelles. 
Dans la situation initiale, ce type de radiation est composé d’intense rayons gamma et des neutrons qui se produisent 
dès la première minute après l’explosion. Il provoque d’importants dommages aux cellules dans tout le corps ce qui peut 
causer des maux de tête, des nausées, des vomissements, diarrhée et même la mort (selon le temps d’exposition).

Rayonnement résiduel




Le rayonnement résiduel se produit après la première minute de l’explosion.

Types d’explosions nucléaires




Il existe trois types d’explosions nucléaires:
L' explosion dite aérienne, explosion de surface et explosion souterraine.
 Le type d’explosion influencera directement sur vos chances de survie.
Une explosion aérienne se produit dans l’air, soit directement au-dessus de la cible visée. 
L’explosion aérienne octroi l’effet de radiation à un niveau maximale sur la cible et, 
par conséquent, extrêmement dangereuse pour les retombées radioactives.Une explosion de surface 
se produit au niveau du sol sol ou l’eau. Ce type d’explosion est la plus dangereuse des trois pour vous 
car elle entraîne de très grandes quantités de retombées radioactives, avec de graves effets à long terme.
Les effets d’une explosion souterraine ou sous-marine sont concentrés sous la surface du sol ou 
dans la zone immédiate où la surface s’effondrera dans un cratère où l’impact de de l’explosion. 
Ce type d’explosion cause peu ou pas de danger radioactif à moins vous entrez dans la zone immédiate du cratère.

Blessures dues à l’explosion nucléaire




La plupart des blessures lors d’une explosion nucléaire sont causées suite à la détonation 
(thermique, radioactive ou impact de l’explosion). Si vous ne prenez pas de bonnes précautions,
 vous allez subir des blessures dues à la radiation lors des retombées radioactives. 
Les personnes à proximité de la zone de l’explosion nucléaire souffriront sans doute 
des trois types de blessures (thermique, radioactive ou impact de l’explosion).

Blessures lors de l’explosion




Les blessures qui peuvent être causées lors d’une explosion nucléaire sont semblables à celles causée par 
une explosion classique. L’explosion peut produire des projectiles, de petite, moyenne ou grosse taille,
 qui causeront des fractures ou de graves blessures internes dont la perforation des poumons 
et la rupture d’organes internes du corps. De plus, lors de l’impact, vous pouvez être projeté sur une grande distance,
 ce qui entraînera des blessures lors de votre impact au sol. Être bien caché (abri nucléaire ou autres) 
ou être à une bonne distance de l’explosion peut vous garantir une chance de survie. Il est conseillé de bien soigner
 et couvrir vos blessures pour ne pas laisser entrer des particules de poussière radioactive.

Blessures thermique




La chaleur et la lumière émise par la boule de feu lors de l’explosion nucléaire peut vous causer des blessures thermiques.
 Des brûlures au premier, deuxième et voire même au troisième degré peuvent être causées. La lumière émise lors de l’impact 
peut vous rendre aveugle. Cette cécité peut être permanente ou temporaire, selon le degré d’exposition des yeux. Être bien 
caché (abri nucléaire ou autres) ou être à une bonne distance de l’explosion peut vous garantir une chance de survie. 
Pour traiter les blessures thermiques, prodiguer les soins contre les brûlures. Assurez-vous de bien laver les blessures 
et des les recouvrir pour ne pas laisser entrer des particules de poussière radioactive.

Blessures dues aux radiations




Les neutrons, les rayons Alpha, Beta et Gamma sont les principales causes de blessures radioactives. 
Les neutrons, à très grande vitesse, les particules pénètrent rapidement dans votre corps. Semblable aux rayons X, 
les rayons Gamma, pénètrent aussi rapidement dans votre corps, ce qui représente la principale menace lors de l’initiation
 de l’explosion nucléaire. Pour leur part, les rayons Alpha et Beta sont des particules de poussière radioactive qui tombe 
suite à l’explosion. Nous pouvons nous protéger de celles-ci avec une bonne portection nucléaire (exemple : abri).

Rayonnement résiduel




La Rayonnement résiduel est ce qui est émis dès la première minute de l’explosion nucléaire.

Radioactivité induite




La zone, très petite mais fortement radioactive est celle qui est directement sous la boule de feu de l’explosion nucléaire.
 La terre, qui est irradié, restera hautement radioactive et ce pendant longtemps. Ne vous approchez jamais de cette zone.

Fallout




Le « Fallout » est la zone dite contaminée d’où les sols et l’eau ont été touché par la radioactivité.
 Lors d’une explosion nucléaire, la zone qui est frappé, ce qui constitue la terre, eau etc. 
peuvent être projeté à plus de 25 000 mètres dans les airs, ce qui deviendra ensuite des particules 
de poussière radioactive qui peuvent être entraîné par le vent et revenir sur se déposer sur le sol ensuite.

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Ven 23 Déc - 14:22

Les projets secrets Montauk 





Montauk était à l’origine une base de l’armée de l’Air américaine 
pleinement active durant la deuxième guerre mondiale. 
Elle s’appelait Fort Hero et se situait au nord de l’île de ’Long-Island’, 
sur laquelle la moitié de la ville de New-York est bâtie. 











Projet Rainbow (1931-1941).



En 1930, le docteur John Hutchinson, le docteur Kurtenaur et l’ingénieur Nikola Tesla ont voulu étudier l’invisibilité optique à Chicago. Ce projet a commencé en 1934 à Princeton et avait pour but de rendre invisible les bateaux de guerre. En 1936, le groupe de scientifiques a réussi partiellement une première expérience et en 1940, tous ont décidé de faire un essai complet depuis Brooklyn Navy Yard. Ce test fut un véritable succès et la marine a pris la décision de financer entièrement le projet, mais également de classer top-secret. A partir de 1941, un expert en électro gravité a rejoint le groupe pour trouver un moyen de détruire les mines magnétiques allemandes. En 1942, on a demandé à Nikola Tesla de faire un essai avec un navire et un équipage, mais convaincu d’être en contact avec des extraterrestres, l’ingénieur était persuadé que cette expérience allait rencontrer beaucoup de problèmes. Il a voulu saboter cette dernière, mais il a échoué. De ce fait, quelques mois plus tard, il a démissionné du projet et celui-ci a été confié au scientifique Von Neumann. Le 23 juillet 1943, celui-ci a mis en place de nouveaux essais avec un équipage, mais ce fut un échec total. Par la suite, la marine a demandé aux scientifiques d’abandonner le projet et de travailler sur un navire qui serait invisible aux radars.

Projet Philadelphie (1941-1943).



En 1943, une expérience a été menée pour rendre un navire avec son équipage invisible aux radars. Alors que tout se passait pour le mieux, le bateau a subitement disparu dans un immense flash bleu. Pendant plus de trois heures, toutes les communications ont été interrompues. Par la suite, le navire est réapparu près de la base de Norfolk, à 640 kilomètres de là. Il a de nouveau disparu pour réapparaitre à son point de départ. Durant cette expérience, l’équipage a été victime de nombreux phénomènes étranges. Certains sont devenus totalement fous et d’autres ont complètement disparu. Deux membres de l’équipage ont sauté par-dessus bord et sont réapparu à la base de Montauk, 40 ans plus tard. Quelques mois après cette expérience, une autre a été effectué et là aussi le bateau a disparu pendant environ 20 minutes.






Projet Phénix (1947-1969).



Pour comprendre les essais de 1943, les recherches ont été confiées à Von Neumann. Celui-ci a commencé à travailler sur l’espace-temps et sur les champs magnétiques. Il a commencé par relier les points zéro de la terre, de chaque membre de l’équipage, du système solaire et de la galaxie. Pour les nouvelles expériences, l’équipe a pris la décision de prendre qu’une personne volontaire sur une chaise en métal. De 1948 à 1967, les recherches ont été intensives et c’est avec l’aide de visiteurs extraterrestres de Sirius A que ce projet a vraiment évolué. Grâce à cette collaboration, les scientifiques ont pu finir les plans d’un prototype qui a été baptisé en 1969 la chaise de Montauk.




Projet Montauk (1969-1979)



Pour continuer les recherches sur cette fameuse chaise, l’armée a mis à disposition une base désaffectée de Montauk avec du matériel comme un générateur et un vieux radar. Toute la base était reliée par des tunnels souterrains dont certains n’étaient accessibles que par la mer. En 1971, les expériences ont démarré et toutes étaient sur la manipulation du cerveau et le contrôle mental. Chaque essai était effectué sur des personnes volontaires, mais très peu ont survécu à ces expériences. En effet, ils ont subi des lésions cérébrales et aux poumons. De plus, 250 000 habitants de Long Island ont été victimes de ces tests sans en avoir été averti préalablement. Par ailleurs, ces expériences ont permis de créer un signal qui pouvait placer une personne dans un état second dans lequel elle devenait complètement malléable. En parallèle, ils ont travaillé sur le voyage dans le temps qui s’est rapidement généralisé.
La chaise de Montauk a servi à lire dans les pensées des volontaires et à les transmettre sur un écran. Durant de nombreuses années, les recherches ont continué pour que la chaise soit totalement fiable. De plus, grâce à cela les scientifiques ont pu matérialiser des objets simplement avec leur pensée. Aujourd’hui, nous ne savons pas jusqu’où ont pu aller ces travaux, mais ce qui est certain, c’est que ceux-ci ont continué dans le but de contrôler la population. A partir de 1979, ils se sont concentrés sur le voyage dans le temps et pour cela, ils ont collaboré avec des civilisations extraterrestres.


   



SOURCE: Youtube / Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Sam 4 Mar - 17:26

les armes spatiales les plus dangereuses 
mises au point ou projetées
SOURCE: michelduchaine.com



 le top des concepts d’armes spatiales 

 
 



Les missiles


Les missiles ont été effectivement utilisés depuis  environ 1000 ans, bien que l’ Encyclopedia Britannica 
souligne qu’il n’y a pas d’ histoire faisant  autorité des premières fusées . La Chine est généralement cité 
comme l’endroit où les fusées sont apparues, suivis par l’ Europe.Les  roquettes de type  Métal cylindré ont
 été utilisées d’ abord en Inde au 18ème siècle, qui a déclenché une version anglaise de Sir William Congreve.
 Les rockets ont également été utilisés de façon limitée dans la guerre américano-mexicaine, la guerre de 
Sécession et la Première Guerre mondiale. D’ importantes améliorations dans la  « roquetterie »,
 cependant, ont commencé à apparaître dans le domaine militaire durant la Seconde Guerre mondiale.
 Les deux puissances de l’ Axe et les Alliés ont utilisé des missiles, mais c’est la  fusée V-2 allemande 
qui a attiré le plus d’ attention, en raison de plus de 1.000 missiles qui ont été tirés sur la Grande – Bretagne.
Lorsque l’ Allemagne a perdu la guerre, plusieurs des scientifiques des roquettes de la nation allemande 
ont été repris par l’Union soviétique et les États-Unis dans l’Opération Paperclip. Cela a contribué à améliorer 
la technologie des fusées dans les deux pays et a incité la course à l’espace entre les superpuissances. Les missiles sont,
 bien sûr, encore en usage aujourd’hui, surtout avec le développement  des missiles balistiques intercontinentaux (ICBM)
 
 



Le Mahem de  DARPA



C’est un dispositif qui désintègre  flux de métal en fusion ne seront probablement pas supporter beaucoup de chance.
 Cette idée, popularisée dans les romans de science-fiction tels que Arthur C. Clarke « Earthlight » (1955), peut devenir  
vrai un jour grâce au financement de l’Agence américaine Defense Advanced Research Projects (DARPA).
La Munition explosive Magneto hydrodynamique (Mahem) a été annoncé en 2008. Bien qu’aucune des mises à jour 
ont eu lieu pendant un certain temps, la page pour Mahem est toujours active sur le site Web de la DARPA. 
Les promesses du programme «le potentiel d’ une plus grande efficacité, un meilleur contrôle, et la capacité à générer 
et avec précision le temps de multiples jets et des fragments d’une seule charge» , avec ce que les fonctionnaires DARPA 
ont écrit sur ce sujet: «précision de létalité. » Mahem pourrait être déployé sur des fusées.Je prépare un article sur DARPA.
 
 



Le projet THEL


Le programme tactique High Energy Laser (THEL) a couru entre 1996 et 2005, selon Northrop Grumman . 
THEL a été créé comme un projet conjoint entre les Etats-Unis et Israël. Au cours de cette décennie de développement,
 le système basé sur le sol détruit tours 46 de mortier, de roquettes et de l’ artillerie – qui ont tous été aéroporté.
Bien que le programme n’est plus actif, Northrop Grumman affirme que la technologie est maintenant en cours
 de reconstruction pour l’Etat Testbed Laser,une  solide expérience de l’armée américaine qui, 
comme THEL, aura lieu à White Sands Missile Range au Nouveau-Mexique.
 
 




Avec autant de satellites en orbite autour de la Terre, il ne  serait pas difficile d’en équiper un avec une arme prête
 à tirer sur la Terre, ou vers  d’autres satellites, en fonction des besoins dictés! Alors qu’un tel concept irait à l’encontre 
des accords tels que le Traité sur l’espace extra-atmosphérique, qui interdit les armes de destruction massive en orbite, 
quelques organisations militaires en ont discuté au cours des dernières années .
Un célèbre projet américain des années 1950 était le projet Thor, qui n’a jamais dépassé le stade de la conception. 
Divers concepts pour les armes spatiales au fil des ans incluant  les   » Rods de Dieu » , qui ferait chuter 
des armes à énergie cinétique  hors de l’ orbite terrestre, ainsi que de petits satellites qui auraient 
à bord des systèmes leur permettant de viser d’autres satellites ou au sol .

 


La station spatiale Almaz de l’Union soviétique


La station spatiale Almaz a été conçu dans les années 1960, visant à rendre plus facile pour l’Union soviétique 
 la recherche de cibles en mer, selon l’expert spatial russe Anatoly Zak, qui dirige le site russe Espace Web .
 On croyait que les humains, ayant été placé  en orbite, fourniraient une plate – forme puissante pour la reconnaissance 
orbitale et que cela  permettrait le changement rapide des cibles durant les batailles ,mais tout cela a évolué.
L’Union soviétique a participé à la course à la lune dans les années 1960, ce qui  a retardé le premier déploiement 
de Almaz jusqu’en 1973. Cela  a été annoncé au monde comme Saliout-2, la deuxième station spatiale Saliout, 
afin de ne pas rendre les autres conscients que les Soviétiques  avaient deux projets de  stations spatiales:
un militaire et l’autre scientifique,selon  Zak .
Une défaillance survenue dans Saliout-2 a empêché l’ équipage de se rendre dans l’espace,
 mais les stations spatiales Almaz ultérieures Saliout-3 et Saliout-5 ont  eu des équipages à bord. 
(Saliout-4 n’a jamais été envoyé en orbite.) Les cosmonautes sont déclarés avoir  eu à faire une surveillance 
militaire sur au moins une mission, et ont tiré un coup de canon en 1975 , mais des problèmes techniques 
avec les stations ont empêché la plupart des missions de pouvoir accomplir  leurs longueurs prévues.




Le laboratoire américain Manned Orbiting



L’ Orbiting Laboratory Manned (MOL) était un projet US Air Force que, malgré jamais lancer un astronaute,
 a eu une vie mouvementée 1963-1969 (les années du programme d’activité). Certaines des étapes du projet ont vu
 la sélection inclure  17 astronautes, la création d’un site de lancement à Vandenberg Air Force Base en Californie 
et des modifications sur  le vaisseau spatial Gemini de la NASA , pour accueillir le nouveau programme.
L’ un des principaux objectifs du programme était la  reconnaissance, sous un nom de code du projet Dorian. 
Le système de caméra a été conçu pour obtenir des photographies de l’Union soviétique, entre autres points chauds,
 avec une résolution meilleure que tout satellite de son temps aurait pu atteindre. MOL aurait également pu transporter 
des missiles (non nucléaire, mais quelque chose pour provoquer une peur,une hystérie collective) et des filets
 pour attraper des vaisseaux ennemis. Beaucoup de nouveaux détails 
ont été dévoilés à la fin de 2015 avec la sortie de plus de 20.000 pages de documents sur MOL.
Le programme a été annulé après que les coûts estimés eurent gonflé. 
(MOL devait coûter plus de 3 milliards $ en dollars  du voyage , avec 1,3 milliard $ déjà dépensés,
 au moment de l’annulation.) Certains des pseudo-astronautes  de MOL, tels que Bob Crippen et Richard Truly,
furent  transféré à la NASA pour les premiers vols de la navette spatiale.
 
 
 



Intercontinental Ballistic Missiles




Les ICBM (missiles balistiques intercontinentaux) sont des missiles terrestres qui peuvent voler
 à  plus de 3.500 miles (5.600 kilomètres), selon l’Encyclopedia Britannica . L’Union soviétique a envoyé 
en l’ air le premier ICBM en 1958, et les États – Unis en ont  d’abord tiré un en 1959, 
suivi de quelques autres nations. Israël, l’ Inde et la Chine ont récemment développé
 les ICBM,.On a vu que  la Corée du Nord peut le faire aussi bien.
L’ICBM peut être contrôlé par ordinateur ou par satellite et mettre en évidence une cible sur terre :
soit une ville particulière ou, si suffisamment sophistiqué, une cible dans une ville.
 Alors qu’ils sont  plus célèbres pour être en mesure de transporter des armes nucléaires,
 ils pourraient également livrer des armes chimiques ou biologiques – bien que dans la mesure 
où les gens le savent, ce potentiel n’a jamais été réalisé. L’Union soviétique et les États-Unis 
ont accepté de réduire leurs stocks d’ICBM en 1991 dans le cadre du traité Start I, mais la Russie
 et les Etats – Unis ont encore de nombreux missiles de ce type  et les  ICBM sont encore testé aujourd’hui.






Après quatre missions dans l’espace, il n’est pas encore tout à fait clair ce que l’avion spatial X-37B 
est en train de faire là-haut en orbite – mais certaines personnes ont spéculé que le véhicule 
pourrait être une sorte d’arme Air Force.
L’avion réutilisable ressemble à une version plus petite de la navette spatiale de la NASA, 
mais il est exploité robotiquement et peut rester en orbite pendant plus d’un an à la fois.
C’est une sorte de drone spatial. Pour sa quatrième mission ( en cours), en 2015 , 
l’armée américaine a confirmé un couple des charges utiles – une enquête sur les matériaux 
avancés de la NASA et un système de propulsion expérimentale  par l’Air Force, par exemple
 mais la plupart des détails sur les missions de l’ X-37B restent classés.
Une vidéo  de Tech Report Air Force en 2015 avait donné beaucoup d’ idées sur ce que l’appareil 
pourrait faire là bas, tels que des bombardements de l’ espace, interférer avec les satellites 
ennemis, effectuer la reconnaissance ou peut – être faire tout ce qui précède dans le même temps. 
Mais les responsables de la Force aérienne ont toujours nié que le X-37B soit une arme, 
en soulignant que le vaisseau spatial expérimente les technologies pour les futurs engins spatiaux 
et la réalisation d’ expériences en provenance de l’ espace.


 




Systèmes anti-satellite



En 1985, un jet F-15A a tiré un missile anti-satellite sur la sonde  Solwind P78-1, 
un satellite qui a découvert plusieurs comètes se dirigeant vers le  soleil  mais  était prévu pour sa mise 
hors service en raison de ses instruments qui  commencaient à échouer. Solwind P78-1 a été détruit
 avec le véhicule miniature Air-Launch (AIMV) tiré de l’avion, mais le test a généré plus de 250 morceaux 
de débris spatiaux assez grands pour apparaître dans les systèmes de suivi.Le Congrès a interdit 
d’autres tests d’ici la fin de l’année, et la Force aérienne a arrêté le programme en 1987.
Le test réussi faisait partie d’une plus grande  recherche militaire afin  de trouver un moyen de détruire 
les satellites sans violer les règles des traités qui ont interdit les armes nucléaires sur les engins spatiaux.
 Des exemples énumérés par l’ Union of Concerned Scientists inclus le système de défense stratégique 
(parfois appelé « Star Wars ») et l’Armée de l’ Air / Navy Mid-Infrared Chemical Advanced Laser 
qui a été conçu pour être tiré à partir du sol. Un test en 1997 semblait submerger ou endommager 
le capteur de satellite qui a été ciblé. Des efforts ultérieurs inclus l’ASAT énergie cinétique 
(qui a été annulé) et le système de communication compteur, qui a utilisé les capacités de radio-brouillage.
Les systèmes anti-satellites ont également été étudiés par l’Union soviétique, la Chine et l’ Inde, entre autres.
 Par exemple, un célèbre test anti-satellite par la Chine,en 2007, a généré un énorme nuage de 
débris spatiaux. En 2013, un tesson du satellite détruit a frappé un satellite russe et  l’a  aussi rendu inopérable .








Manipuler un Asteroide



Les scientifiques savent que les astéroïdes sont les tueurs ultimes. Après tout, un pareil rocher spatial 
de 6 miles de large (10 km) space rock est soupçonné d’avoir fait disparaître les dinosaures 
il y a environ 66 millions d’ années. Les spectateurs ont vu les impacts humains potentiels dans des films 
tels que « Meteor » (1979) , « Deep Impact » (1998) et « Armageddon » (1998). Et même relativement 
parlant de petits astéroïdes peuvent avoir un impact important, grâce aux vitesses énormes 
au cours de laquelle des objets spatiaux se déplacent. Par exemple, les scientifiques pensent que l’objet 
qui a explosé au-dessus de la ville russe de Chelyabinsk en Février 2013, générant une onde de choc 
qui a brisé des milliers de fenêtres et blessé 1.200 personnes (en raison des éclats de verre volants), 
était à seulement 66 pieds (20 mètres ) de large.
Mais la manipulation d’ un astéroïde est dans le domaine de la science fiction, 
pour l’ instant. La NASA 
a une mission d’action sur les  astéroïdes dans ses cartons de projets; d’ abord, l’agence a proposé 
de déplacer un petit astéroïde proche de la Terre pour la recherche scientifique, mais élu pour arracher 
un rocher au large un astéroïde à la place . Cette Redirect Mission Asteroid est actuellement prévue
 pour le lancement au début des années 2020.
Même si certains experts disent que les astéroïdes sont des   » armes moche , » parce qu’ils sont utilisables
 uniquement une fois tous les quelques centaines d’ années, la science fiction vous a couvert là aussi. 
Par exemple:les Aliens effacent Buenos Aires avec un astéroïde dans le film  de 1997 « Starship Troopers » . 
Des roches spatiales ont même effacé des Martiens dans des livres tels que « Protector » (1973), par Larry Niven.

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Sam 25 Mar - 14:33

Les souterrains de Lyon
Le patrimoine invisible de Lyon . . . 


Connaissez-vous Les crânes de la Terreur, Les "arêtes de poissons" de la Croix-Rousse, 
les grands mystères du sous-sol lyonnais et bien d'autres endroits insolites...? 
Lyon recèle bien des mystères dont ses propres habitants ne soupçonnent même pas l’existence.



Patrimoine méconnu, parce qu’inaccessible au public,
 les sous-sols lyonnais entretiennent bien des fantasmes autour de Lyon,
 ville occulte et mystérieuse. La réalité n'est pourtant pas moins fascinante : 
réserve d'eau ou entrepôts cachés, chausse-trappes ou passages secrets, 
tunnels d'évasion ou caves labyrinthiques d'abbayes, 
ces vestiges en creux témoignent d'une histoire « en coulisses » de la ville. 
Une bonne raison de se mobiliser pour la sauvegarde de ce patrimoine 
aujourd'hui encore menacé par des projets immobiliers.









SOURCES et LIENS:

Les mystères de la ville de Lyon

Les arêtes de poisson

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
ClauD.31
Vétéran
avatar

Masculin Messages : 1122
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : ( ici :)

MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   Dim 6 Aoû - 14:30

Les robots vont 
bouleverser l'art 
de la guerre, 
selon des experts


Les prochaines avancées technologiques vont transformer l'art de la guerre,
 confier un rôle prépondérant aux robots comme les drones et niveler les différences entre États, 
ou même entre États et groupes terroristes, estiment experts et responsables.




"Il est certain que nous allons voir de plus en plus de missions militaires confiées à des robots", 
a ainsi avancé l'Américaine Mary Cummings qui, avant d'être professeur spécialisée dans l'interaction
 entre hommes et robots à l'Université de Duke, avait été l'une des premières pilotes de l'aéronavale américaine.

"Israël a déjà annoncé son intention de remplacer tous ses pilotes par des robots, et aux États-Unis des généraux 
ont assuré que le dernier pilote de chasse de l'histoire de l'armée de l'Air américaine était déjà né", a-t-elle dit.

"La réalité est que les missions de chasse et de bombardement sont déjà mieux effectuées par les aéronefs 
sans pilote que par les humains", a-t-elle ajouté. "Il est plus sûr pour l'US Air Force d'envoyer un drone pour une 
mission de bombardement. C'est définitif. Nous allons voir de plus en plus de missions dans les airs confiées à des robots".




Les essais du robot humanoïde russe FEDOR


Le robot F.E.D.O.R. (Final Experimental Demonstration Object Research) 
a été conçu en Russie pour être lancé dans l'espace en 2021
 en tant que membre d'équipage du vaisseau orbital Federatsia.






« Nous ne créons pas un Terminator, mais une intelligence artificielle 
qui aura une grande importance pratique dans divers domaines », vraiment ?



Robotique: l'US Army précise sa stratégie 

dans un document prospectif




"RAS", c'est aussi l'acronyme pour Robotic and Autonomous Systems. Et l'US Army vient de publier un texte
 d'une trentaine de pages où est détaillée sa stratégie à court (2017-2020), moyen (2020-2030) et 
long termes (2031-2040). Pour la période 2017-2020, par exemple, l'accent doit être mis sur la "force protection" 
(réduction de la vulnérabilité aux IED), du transport de charges, du soutien et du mouvement augmentés...



Les besoins ne sont pas précisés mais un autre document en donne une liste:


Intitulé The US Army Robotic and Autonomous Systems Strategy, ce document (dont un draft a circulé 
en octobre dernier) détaille les actions à envisager au cours de ces trois périodes. Il précise aussi que
 le développement des robots terrestres et aériens doit être assuré en lien avec le secteur commercial.


Pour consulter ce document, cliquer ici.
 



C'est pour votre sécurité !






RoBattle, le robot de combat modulaire et autonome

Si Google et consorts s’affairent à créer l’intelligence artificielle qui prendra la décision de nous exterminer
 parce que nous ne prenons pas la peine de sauver les pangolins, l’industrie de l’armement continue en 
parallèle de développer les robots que le Skynet utilisera pour réaliser son forfait. Le robot du jour s’appelle
 RoBattle et, comme son nom d’indique, il est prêt pour la bataille.




A mi-chemin entre le soldat et la voiture autonome, 




le RoBattle préfigure des véhicules légers qui 

pourraient rapidement envahir les théâtres de conflits.



- Espérons que le RoBattle ne se transforme jamais en ça...







SOURCES et LIENS:


http://hightech.bfmtv.com/internet/robattle-le-robot-de-combat-modulaire-et-autonome-983317.html
http://specialdefense.over-blog.com/tag/robot/

_________________
===Merci à vous, qui me suivez sur Le Nouveau Monde->>>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOP DOSSIERS   

Revenir en haut Aller en bas
 
TOP DOSSIERS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renommer plusieurs fichiers ou dossiers d'un seul coup
» Ranger les dossiers patients : votre organisation ?
» Répertoires des dossiers individuels du Ministère de la Guerre
» Retrouvez les dossiers des Résistants au Service Historique de la Défense
» Dossiers administratifs de résistants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Légendes et Mystères :: Mystères / Secrets/ Enigmes-
Sauter vers: